AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



Le forum reprend du service !
Nous aurons bien besoin de vous pour le faire tourner à nouveau.

Un évent est en cours de préparation. Si je vous dis "magie" ...?

Un recensement est en cours pour les anciens :
ici

Partagez | 
 

 Tourmenteurs... [pv : Xyphora Tenshi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Matteo Gardenia
Habitant


avatar

Habitant

Messages : 31
Date d'inscription : 31/08/2010
Age : 29
Localisation : Dans une ville sombre et sinistre, où seule la folie de certains entraîne le malheur des autres...
MessageSujet: Tourmenteurs... [pv : Xyphora Tenshi]   Mar 7 Sep - 20:30

  • Comme à présent chaque jour de son arrivée, Matteo errait dans les rues de la ville de Thanatos. Il en était venu à la surnommer ainsi étant donné que sa rencontre avec la mort était pour ainsi dire devenue quotidienne. Cette ville était en elle-même un spectacle de désolation propre à tous ces films de sciences fictions, et comme toute personne faite prisonnière ici, il n’avait jamais imaginé un jour vivre dans de telle condition. Même si à présent c’était plus survivre que vivre qu’il fallait faire, Matteo avait cependant eu de la chance dans sa malchance. En effet il avait hérité d’un pouvoir pas banal qui lui avait permis maintes fois de s’en tirer à bon compte, ce don surnaturel dont il avait fait l’acquisition était à peu de chose près la seule chose positive qui lui était arrivée lors de sa venue dans cette ville. Aujourd’hui, comme pour les jours précédents et pour ne pas changer, le ciel n’était qu’un immense tapis de nuage gris en suspension dans les airs. De ce fait, Matteo en avait presqu’oublié à quoi pouvait ressembler un ciel bleu et un soleil étincelant, les quelques souvenirs qui lui en restaient étaient constamment submergés par d’autres souvenirs moins joyeux. Résultat les pensées de Matteo étaient une nouvelle fois bien morose, pour ne pas arranger les choses, il n’avait plus rien à manger et s’il ne trouvait pas quelque chose, ne serait-ce qu’une miche de pain, il pourrait dès lors se laisser mourir de faim après s’être écroulé épuisé sur les cailloux et autres débris qui jonchent toutes les rues de cette ville.

    A le voir ainsi, Matteo semblait avoir renoncé à quitter un jour cette ville maudite. Son but était à présent de survivre un jour, une semaine, voir encore un mois de plus qui sait, seuls les évènements allaient pouvoir résoudre la question. De plus s’il ne mourrait pas de faim, ce serait sûrement de la main des Hanteurs, depuis qu’il s’était défendu lors de leur récente agression sur sa personne, ces types en avaient après lui plus qu’aux autres habitants. Du moins c’était comme cela qu’il ressentait la chose, car il ne se passait plus un jour sans que sa route croise celle d’un Hanteur. Tiens qu’est-ce que je disais, une silhouette venait de se dessiner droit devant Matteo. Celui-ci ayant mis du temps à la repérer jugea qu’il était à présent inutile d’aller se cacher, étant presque sûr qu’il avait été repérer. Une nouvelle fois encore il allait devoir se battre pour sa vie, cela était devenu une telle routine, qu’il n’en éprouvait plus aucun stress, plus aucune tension. C’était comme s’il s’était résigné de mourir un jour dans une des rues de la ville, cependant la date de ce jour funeste, il la repoussait chaque jour de toutes ses forces et aujourd’hui n’allait pas faire exception, même s’il aurait préféré se battre le ventre plein. Au fur et à mesure que la distance entre lui et cette personne inconnue diminuait, Matteo pouvait voir plus de détails concernant celle-ci. Déjà il fut surpris par sa taille, les Hanteurs étaient pour la plupart des colosses, mais celui-ci présentait un petit corps qui laissait penser à celui d’une fille. Mais à y bien regarder s’en était une, c’était bien la première fois qu’il en rencontrait une depuis son arrivée.

    A présent Matteo était suffisamment près pour que l’obscurité de la ville ne soit plus une gêne à sa vue, c’était comme il l’avait bien deviné une jeune demoiselle qui s’avançait vers lui à quelques dizaines de mètres de sa position à présent. Celle-ci ne semblait pas être une habitante normale, vu qu’elle semblait bien portante et surtout bien propre. Matteo ne pouvait pas en dire autant de lui, l’eau étant chose rare dans cette ville, celle qu’il arrivait à trouver il la gardait pour sa consommation et non pour se laver. De plus ses vêtements pleins de poussières et usés à force d’avoir trainé dans des lieux insalubres, et ses cheveux en batailles lui donnaient vraiment l’apparence d’un jeune clochard. Mais bon ici son apparence était d’une moindre importance pour lui, après tout il ne cherchait à plaire à personne et si par chance son apparence se voulait assez repoussante pour éloigner ses ennemis, il accepterait de la conserver éternellement. Mais cela n’était pas aussi simple, de plus des Hanteurs qu’il avait pu rencontrer, la plupart n’était pas vraiment mieux lotis que lui. Quoi qu’il en soit, lui et cette fille étaient à présent suffisamment prêt pour ne plus s’ignorer. Matteo arrêta sa marche et se mit à fixer la demoiselle, comme s’il attendait le verdict de leur rencontre, comme s’il attendait un signal quelconque qui influencerait ses actions à venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nekoservant.bbactif.com/forum.htm
Xyphora Tenshi
Tourmenteur


avatar

Tourmenteur

Messages : 29
Date d'inscription : 16/08/2010
Localisation : Suivant Mademoiselle Suzuran comme son ombre, sans être vue
MessageSujet: Re: Tourmenteurs... [pv : Xyphora Tenshi]   Mar 7 Sep - 22:29

Je me promenais, heureuse, ce matin. Depuis que j’étais au service de Mademoiselle Omamori, j’avais pu me rendre utile de nombreuses façons. C’était rafraichissant et réconfortant de se sentir utile et appréciée. Bien entendu, je ne faisais rien de spécial. Si elle le décidait, Mademoiselle Omamori pouvait me tuer et aisément me trouver un remplaçant. Cependant, j’étais heureuse.

Heureuse… Jamais auparavant je n’avais pu dire que j’avais été heureuse, du moins pas depuis la mort de ma famille. Depuis ce jour maudit, je considérais les sentiments comme étant inutiles. J’en avais eu la preuve à de multiples reprises : mes camarades de classe qui venaient si souvent se confier auprès de moi, qui me racontaient leurs problèmes, leurs craintes, leurs espoirs. Leurs sentiments leurs avaient si souvent causé du tort. Dans ce cas, pourquoi en éprouvais-je ? Ma rencontre avec les Créatrices en étaient-elles la cause ? Non ! Impossible ! Les rencontrer avait été une bénédiction pour moi ; jamais ce n’aurait été la cause de l’apparition de cette… chose maudite, misérable !

Eh voilà que j’avais recommencé ! Perdue dans mes pensées, je m’étais aventurée assez loin dans la ville, prenant des ruelles au hasard. Je m’arrêtai un moment et regardai autour de moi. Toutes les ruelles se ressemblaient. Je me sentais perdue, mais décidai de reprendre ma marche. Après tout, autant continuer la balade. Quand j’en aurais assez, je n’aurais qu’à utiliser mes pouvoirs fraichement découverts. Ce serait une bonne occasion de voir jusqu’à quel point je peux contrôler l’air !

Je marchais, encore et encore, jusqu’à voir quelqu’un, au bout d’une ruelle. D’après la carrure de cette personne, il s’agissait d’un homme. Je m’approchai et, au bout d’un moment, le jeune homme sembla enfin remarquer ma présence. Plus je m’approchais, plus je pouvais détailler le garçon. Il était plutôt grand, avait des cheveux bruns et il était plutôt bronzé. Il semblait assez mal en point, comme l’indiquait l’état de ses vêtements, sales et élimés. Lui-même n’était pas vraiment propre. Était-ce un habitant ? Je continuai d’avancer, jusqu’à me trouver à une dizaine de mètres de lui. Après l’avoir dévisagé, je me rendis enfin compte que ce jeune homme ne pouvait définitivement pas être un Hanteur, et encore moins un Tourmenteur. Cependant, il dégageait un certain charme auquel je n’étais pas insensible. Ses yeux bruns-dorés, surtout, m’attiraient.

Comme le garçon me regardait droit dans les yeux, comme attendant une réaction de ma part, je m’avançai vers un mur et m’y appuyai nonchalamment. Il s’agissait d’un habitant, cela j’en étais sûre. Seulement, étant donné mon apparence physique, s’il s’agissait d’un résistant, il comprendrait que j’étais avec les Créatrices et n’hésiterait sans doute pas à m’attaquer. Je souris un peu et dit :

- Bonjour. Je me nomme Xyphora Tenshi. Qui es-tu ?

La politesse exigeait que je me présente avant de lui demander de se présenter à son tour. Je n’avais pas peur – à quoi bon avoir peur ? Ce sentiment était le plus inutile qui soit ! Cependant, je restai sur mes gardes.

Avant que le jeune homme ait pu me répondre, j’entendis son ventre gargouiller. Je ris doucement. C’était pour le moins inattendu ! Mais, après quelques secondes, je me rendis compte, qu’en fait, ce garçon était un peu comme moi quand je vivais dans la rue, seule et affamée. Pour le coup, il me faisait presque pitié. Je fouillai dans mes poches et en sortit une pomme que j’avais amenée avec moi pour grignoter. Je la lui envoyai et dit :

- Tiens ! Ca devrait te remplir.

Puis je m’assis et attendis de voir sa réaction. Mademoiselle Omamori ne serait sans doute pas contente de savoir que j’avais aidé un Habitant, mais pour l’instant, rien n’indiquait qu’il n’accepterait pas de nous aider… s’il ne s’agissait pas d’un Résistant.

_________________
- Bonjour, Invité. Bienvenue à Torment Town.

- Viens, que je te montre, ce qu'est un Tourmenteur *sourire sadique*

- Saphyra, ma moitié, où es-tu? Tu me manques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aelitasakura.skyrock.com/
Matteo Gardenia
Habitant


avatar

Habitant

Messages : 31
Date d'inscription : 31/08/2010
Age : 29
Localisation : Dans une ville sombre et sinistre, où seule la folie de certains entraîne le malheur des autres...
MessageSujet: Re: Tourmenteurs... [pv : Xyphora Tenshi]   Mer 8 Sep - 8:18

  • Cette jeune demoiselle s’adressa alors à lui et d’une manière toute naturelle se présenta avant de lui demander d’en faire autant. Cette simple démarche de sa part lui faisait douter de son appartenance aux Hanteurs, mais bon parmi les Hanteurs ils pouvaient en avoir des plus rusés qui aimaient faire baisser la garde de leur proie avant de leur porter un coup net, précis et implacable. Résultat Matteo ne pouvait s’empêcher de rester méfiant à son égard, ce fut pour cela qu’il ne lui répondit pas tout de suite. Ce fut alors son ventre qui s’exclama à sa place, il aurait pu être gêné par de tels gargouillements qui avait sitôt déclenché un rire amusé de la jeune fille, Xyphora qu’elle s’appelait, Xyphora Tenshi était son nom complet. Celle-ci le prit en pitié et sortant une pomme d’une de ses poches et la lui lancer. Le regard de Matteo s’éveilla un peu en voyant le fruit lancé vers lui et il l’attrapa d’une main ferme au vol. Il sembla hésitant un moment, mais au final il ne mit pas longtemps à croquer à pleine dents dans la pomme. Cela faisait si longtemps qu’il n’avait plus gouté à un fruit frais, pour un peu il en pleurerait de bonheur, en effet dans cette ville il avait oublié le goût des choses simples de la vie. Tellement affamé, Matteo mangea également le trognon de cette pomme, celle-ci ne remplirait pas complètement son estomac mais suffisait amplement à calmer sa faim. Matteo regarda alors Xyphora qui s’était assise sur le côté de la rue, elle ne semblait visiblement pas être comme ces sauvages. Il se dit alors qu’il ne perdrait rien à se présenter, c’était déjà la moindre des choses pour la remercier pour sa pitié. En effet il n’avait pas honte d’être pris en pitié si çà pouvait lui permettre de vivre plus longtemps.

    « Je m’appelle Matteo Gardénia. »

    Voilà il s’était présenté, si elle était vraiment une Hanteuse comme il le pensait, son nom lui dirait peut-être quelque chose, et dès lors les risques de se voir contraint au combat seraient accrus. Mais visiblement il n’en était rien, du moins si son nom lui disait vraiment quelque chose, elle n’en laissait en tout cas rien paraître. Matteo ignorait en effet encore beaucoup de chose sur les dirigeants de cette ville, l’existence d’un second groupe appelé Tourmenteur en était une. Il avait pensé, et le pensait encore, que cette ville maudite était dirigé par les Hanteurs qui usaient de leur force et de leur nombre pour faire respecter leurs lois qui n’étaient profitables qu’à eux. Finalement il finit par émettre l’hypothèse qu’elle était peut-être une habitante qui avait trouvé le moyen de vivre aisément dans cette ville. Peut-être avait-elle hérité d’un pouvoir dont la nature le lui permettait, quoi qu’il en soit il y avait encore de nombreuses questions sans réponses pour notre jeune italien. Il restait à présent à voir ce qu’elle souhaitait lui demander, car il imaginait fort bien qu’elle n’avait pas pris la peine de se présenter pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nekoservant.bbactif.com/forum.htm
Xyphora Tenshi
Tourmenteur


avatar

Tourmenteur

Messages : 29
Date d'inscription : 16/08/2010
Localisation : Suivant Mademoiselle Suzuran comme son ombre, sans être vue
MessageSujet: Re: Tourmenteurs... [pv : Xyphora Tenshi]   Mer 8 Sep - 14:55

Le garçon semblait se méfier de moi – quoi de plus normal ? – mais ce qui me frappa le plus chez lui, ce fut sa réaction quand je lui envoyai la pomme. Il avait l’air si pitoyable ! Est-ce à cela que je ressemblais avant ? Est-ce ainsi que les adultes qui passaient dans la rue me voyaient ? Si c’était le cas, pourquoi ne pas m’avoir aidé ? Si ce garçon arrivait à me faire pitié au point que je l’aide, pourquoi les adultes à l’extérieur ne l’avaient pas fait ?

Je regardai le jeune homme dévorer la pomme en quelques minutes, mangeant même le trognon. Depuis combien de temps n’avait-il pas mangé ? Je l’examinai une fois de plus et m’attardai sur ses vêtements. Ils étaient vraiment sales et abîmés. Les Résistants jouissaient d’un certain confort et ils savaient où trouver de la nourriture. La conclusion la plus logique était donc que ce garçon était un simple Habitant, nouvellement arrivé, puisqu’il ne me connaissait visiblement pas. Celui-ci me regarda et me dit :

« Je m’appelle Matteo Gardénia. »

Matteo… Gardénia… Je ne connaissais pas ce nom. Peut-être que d’autres Tourmenteurs et Hanteurs pourraient me renseigner à son sujet. En attendant, il ne semblait pas dangereux. Toutefois, sachant que chaque personne arrivant à Torment Town se voyait dotée d’un pouvoir, je ne pouvais baisser ma garde. Cependant, je m’approchai et utilisai mon pouvoir sur l’eau se trouvant sous terre, faisant en sorte qu’elle remonte sous forme de bulle limpide. Plaçant mes mains juste en dessous de cette bulle, je la tendis au dénommé Matteo.

- Tu… es un Habitant, n’est-ce pas ? demandai-je. Tu ne fais pas partie de la Résistance ?

Je me tus un instant et repris :

- Parce que je suis une Tourmenteuse. (Ca fait bizarre au féminin ^^)

Je prenais un risque, en expliquant qui j’étais alors que je me trouvais près de lui. Mais, même s’il était possible que Matteo soit un Résistant – bien que j’en doutais fortement – je ne pouvais le laisser dans cet état. Si nous devions combattre, j’aurais préféré que ce soit un magnifique combat face à un adversaire en pleine possession de ses moyens et… propre. Comme le jeune homme avait l’air surpris en entendant parler de Tourmenteur, je lui demandai :

- Tu sais qui sont les Tourmenteurs, non ?

Si sa réponse était non, alors cela signifiait que j’avais peut-être une chance de l’enrôler en tant que tel au service de Mademoiselle Omamori. Une recrue de plus ne serait pas de trop. Nous manquions de main-d’œuvre. Au pire, il aiderait à la construction de la ville. Je le regardai droit dans les yeux, attendant sa réponse. Ces yeux hypnotisants…

_________________
- Bonjour, Invité. Bienvenue à Torment Town.

- Viens, que je te montre, ce qu'est un Tourmenteur *sourire sadique*

- Saphyra, ma moitié, où es-tu? Tu me manques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aelitasakura.skyrock.com/
Matteo Gardenia
Habitant


avatar

Habitant

Messages : 31
Date d'inscription : 31/08/2010
Age : 29
Localisation : Dans une ville sombre et sinistre, où seule la folie de certains entraîne le malheur des autres...
MessageSujet: Re: Tourmenteurs... [pv : Xyphora Tenshi]   Mer 8 Sep - 16:38

  • Xyphora semblait vraiment en chaque instant dévisager Matteo, c’était comme si elle faisait un sondage de celui-ci, qu’elle évaluait la moindre facette de sa personne. Mais bon quoi de plus normal de se renseigner sur un parfait inconnu, cependant certaines personnes ne perdaient pas leur temps à cela et se contentaient pour leur plus grand plaisir de tuer tous ces inconnus innocents amenés dans un monde qui ne leur convient pas. Ce monde ne convenait pas non plus à Matteo, mais celui contrairement à d’autres et contrairement à ce que son état pouvait laisser penser, il avait su s’adapter en maîtrisant assez rapidement son don surnaturel. En parlant de don surnaturel, cette jeune demoiselle lui fit une petite démonstration du sien. D’une manière qui restait complètement inconnue pour notre ami, elle fit sortir de la terre de l’eau qui prit la forme d’une grosse bulle. L’eau qui la constituait était des plus limpides, alors que son regard était dirigé sur celle-ci, Xyphora demanda à Matteo s’il était bien un Habitant et s’il ne faisait pas par hasard parti de la résistance.

    ** Habitant, oui on peut me considérer comme tel, mais de quelle résistance me parle-t-elle ? **

    Matteo semblait tombé des nues, est-ce que les quelques combats qu’il avait mené contre les Hanteurs avait fait de lui un Résistant, il n’avait fait que défendre sa vie et rien d’autre. Et puis il ne pouvait pas prétendre appartenir à une organisation qu’il ne connaissait pas lui-même. Mais sa surprise atteignit son apogée lorsque Xyphora lui annonça qu’elle était une Tourmenteuse, Matteo se demandait bien ce qu’elle entendait par là. Celle-ci sembla alors remarquer qu’il était un peu perdu, et elle lui demanda alors si par hasard il savait ce que sont les Tourmenteurs. Et bien non, il n’en savait rien, mais avant tout de chose il allait répondre à ses premières interrogations.

    « Oui tu peux me considérer comme habitant, mais de quelle résistance parles-tu ? Et puis non je ne sais pas ce que sont les tourmenteurs.»

    Voilà qui clarifiait un peu les choses, quoi qu’il en soit Matteo plongea ses mains dans la bulle d’eau et y puisa un peu d’eau dans le creux de ses mains. Eau qu’il but rapidement ensuite, il répéta ce mouvement trois fois avant de finalement ôter ses lunettes et d’approcher sa tête de la bulle. S’aidant de ses mains, il se débarbouilla son visage avant de finalement le plonger quelques brèves secondes dans la bulle, mouillant par l’occasion ses cheveux, qui eux aussi avait besoin de soin mais là n’était ni le moment ni le lieu. Matteo reprit et remit ensuite ses lunettes, il avait déjà meilleur mine, même si dans son cas un bon bain et des vêtements neufs étaient nécessaires. Mais pour le moment il attendait que Xyphora lui en dise plus car visiblement elle semblait en savoir pas mal sur cette ville et ses dirigeants. Il se dit alors qu’il pourrait user de son pouvoir pour obtenir ses informations par lui-même en immisçant une parcelle de son âme en elle, mais il préférait garder la nature de son pouvoir secrète pour le moment, en effet malgré la pomme et l’eau qu’elle lui avait offert, il restait méfiant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nekoservant.bbactif.com/forum.htm
Xyphora Tenshi
Tourmenteur


avatar

Tourmenteur

Messages : 29
Date d'inscription : 16/08/2010
Localisation : Suivant Mademoiselle Suzuran comme son ombre, sans être vue
MessageSujet: Re: Tourmenteurs... [pv : Xyphora Tenshi]   Mer 8 Sep - 18:55

Le garçon et moi ne faisions que nous dévisager. Ce qui était pour le moins amusant. J’essayais de le cerner, de le comprendre et lui me rendait ce regard. Il n’était pas effrayé, sans doute confiant dans son pouvoir nouvellement acquis. Le mien le surpris. Oui, j’avais montré mon pouvoir à un inconnu, mais cela ne me dérangeait pas. Il n’en avait pas vu la moitié. Il pouvait penser que je ne contrôlait que l’eau, mais il ne connaissait pas la vraie nature de mes pouvoirs.

Lorsque je lui demandai s’il était simplement un Habitant ou un Résistant, il ne répondit pas. Il avait même plutôt l’air étonné. J’en conclus que mes déductions selon lesquelles il s’agissait simplement d’un Habitant étaient correctes. Quant à l’existence des Tourmenteurs… ce devait être un fait nouveau pour lui. C’est alors qu’il me dit :

« Oui tu peux me considérer comme Habitant, mais de quelle Résistance parles-tu ? Et puis non je ne sais pas ce que sont les Tourmenteurs.»

La première partie de sa réponse ne me surprit pas outre mesure. Mais à présent, je devais répondre à ses deux interrogations.

Je le laissai d’abord se servir dans l’eau que je lui présentais. Il en but puis se lava le visage, ayant préalablement ôté ses lunettes. Il était déjà bien plus présentable ainsi. Même ses cheveux étaient plus propres. Seuls ses vêtements étaient encore sales. J’ôtai mon manteau et le lui donnai. Puis je fis sortir encore de l’eau du sol, en plus grande quantité et lui dit :

- Tiens ! Lave tes vêtements. Je vais t’expliquer comment ça fonctionne ici.

Pendant qu’il s’exécutai et revêtait mon manteau, je lui tournai le dos et commençai :

- Comment expliquer les choses simplement ?... Hum… Tout d’abord, parmi les Habitants, certains s’opposent aux Créatrices et font tout pour leur nuire. Ce sont les Résistants. C’est pour cela que nous, Tourmenteurs, existons. Nous sommes au service de Mademoiselle Omamori, l’une des Créatrices. C’est la plus douce des deux. Nous sommes là pour la servir et la protéger. Les Hanteurs, dont tu as sans doute entendu parler, sont au service de Mademoiselle Modae et sont, à son instar, plus cruels.

Je fis une pause et soupirai, regardant le ciel.

- Tu as de la chance d’être tombé sur moi. Les Tourmenteurs n’ont pas le droit de tuer les Habitants, mais ils peuvent les torturer. Pour ma part, je hais cette pratique. D’ailleurs, te voir dans cet état me désole. Un Hanteur… T’aurait tué à l’heure qu’il ait… Bien que tu n’aies pas l’air sans défense.

A ces mots, je me retournai et le regardai de nouveau. Il lavait consciencieusement ses vêtements mais me regardait toujours en coin. Je souris – sincèrement – et m’approchai d’un bâtiment. Il valait mieux ne pas rester dans la rue comme cela. Dès qu’il aurait fini de laver ses vêtements, nous nous rendrions dans un bâtiment. Il aurait été dommage qu’un Hanteur tombe sur nous et décide de le tuer, malgré ma présence.

_________________
- Bonjour, Invité. Bienvenue à Torment Town.

- Viens, que je te montre, ce qu'est un Tourmenteur *sourire sadique*

- Saphyra, ma moitié, où es-tu? Tu me manques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aelitasakura.skyrock.com/
Matteo Gardenia
Habitant


avatar

Habitant

Messages : 31
Date d'inscription : 31/08/2010
Age : 29
Localisation : Dans une ville sombre et sinistre, où seule la folie de certains entraîne le malheur des autres...
MessageSujet: Re: Tourmenteurs... [pv : Xyphora Tenshi]   Mer 8 Sep - 20:52

  • Xyphora ne semblait pas trop étonnée par sa réponse, et malgré toute l’ignorance dont faisait preuve ici Matteo, cette petite demoiselle accepta lui expliquer tout ce qu’il y avait d’important à savoir. Mais avant de débuter dans les explications, elle lui intima poliment l’ordre de laver ses vêtements, visiblement elle ne semblait pas pouvoir supporter de le voir dans un état si délabré. Enfin Matteo n’allait pas dire non alors qu’elle mettait à sa disposition toute l’eau ce dont il pouvait avoir besoin. Tout en l’écoutant commencer ses explications, Matteo enleva sa veste et son teeshirt sans aucun gêne, se retrouvant torse nu il en profita pour laver le haut de son corps rapidement avant de plonger ses vêtements dans la bulle d’eau qui restait en lévitation devant lui. Y avait pas à dire, cela lui faisait du bien de se rafraichir ainsi. Matteo récupéra alors ensuite ses vêtements, les sortant de la bulle il les secoua pour faire partir le plus d’eau et les remis. Le fait qu’ils soient ainsi mouillés et que son teeshirt lui colle à la peau ne semblait pas le déranger. En effet il n’y prêtait même pas attention, trop attentif à ce que disait cette fille qui se disait Tourmenteuse. Pour la première fois depuis son arrivée ici, il entendait parler des créatrices de ce monde, de celles qui avaient fait celui-ci tel qu’il était. A l’écouter, elles étaient au nombre de deux, l’une dirigeait les Hanteurs et s’appelait Modae, quant à l’autre, elle avait les Tourmenteurs sous ses ordres et s’appelait Omamori. Matteo aurait cru que ces créatrices auraient eu des noms plus étranges mais non, ceux-ci avaient une consonance japonaise. Matteo était un peu déçu, il s’était jusque là attendu à que ce soit une sorte de divinité qui soit à l’origine de ce monde, mais visiblement il s’agissait deux femmes, humaines tout comme lui. Dès lors il se demandait pourquoi deux femmes qui avaient eu le pouvoir de créer un monde, l’avaient-elles créé à cette image. Quoi qu’il en soit, Matteo attaquait à présent le nettoyage de son pantalon, mais pour celui-ci il l’avait gardé sur lui et le rinçait abondamment à l’eau.

    « Tu as de la chance d’être tombé sur moi. Les Tourmenteurs n’ont pas le droit de tuer les Habitants, mais ils peuvent les torturer. Pour ma part, je hais cette pratique. D’ailleurs, te voir dans cet état me désole. Un Hanteur… T’aurait tué à l’heure qu’il ait… Bien que tu n’aies pas l’air sans défense. »

    En effet il était content qu’elle l’ait remarqué, et il n’avait pas non plus trop de mal à croire qu’elle était contre la pratique de la torture, car sur le moment elle était plus aux petits soins avec lui qu’autre chose. Cela cachait-il quelque chose ? Matteo n’en savait rien, il ne faisait que profiter en silence de ce qu’on lui offrait gratuitement. A présent on pouvait dire de Matteo qu’il était propre, mais complètement trempé, cependant ses vêtements n’allaient guère mettre longtemps à sécher. Notre jeune ami vit alors cette petite Tourmenteuse s’approcher d’un bâtiment, visiblement elle l’invitait à poursuivre leur discussion à l’intérieur à l’abri des regards. Bien qu’il n’y ait personne d’autre dans la rue, un Hanteur pouvait très bien à tout moment passer dans les parages et nul doute alors, qu’il en aurait après lui. Une fois à l’intérieur du bâtiment, Xyphora l’emmena dans une pièce assez grande qui se devait être un living ou du moins ce qu’il en restait. En effet le temps semblait avoir joué son rôle sur les différents fauteuils et mobiliers qui composaient cette pièce, c’était à se demander comment certains meubles parvenaient à rester debout. Matteo continuait de rester silencieux, Xyphora lui avait expliqué simplement et rapidement ce qu’il en était de cette ville et de ces dirigeantes, mais elle n’avait cependant pas encore dit ce qu’elle attendait de lui. Car Matteo doutait fort que c’était parce qu’il avait une tête qui lui était sympathique qu’elle avait décidé de l’aider. Il ne croyait plus à ce genre de chose depuis qu’il était arrivé dans ce monde. Sinon comme il l’avait prévu, ses vêtements étaient déjà entrain de sécher, ils étaient déjà partiellement secs, il faut dire qu’avec le climat qui régnait sur cette ville rien de plus normal. Des journées chaudes et étouffantes malgré le fait que la ville soit plongée dans l’ombre des nuages, et les nuits froides et glaciales, si çà tombe ces créatrices étaient aussi à l’origine de ce temps si peu loquace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nekoservant.bbactif.com/forum.htm
Xyphora Tenshi
Tourmenteur


avatar

Tourmenteur

Messages : 29
Date d'inscription : 16/08/2010
Localisation : Suivant Mademoiselle Suzuran comme son ombre, sans être vue
MessageSujet: Re: Tourmenteurs... [pv : Xyphora Tenshi]   Jeu 9 Sep - 19:13

Matteo s’était montré calme et silencieux jusqu’à présent. Il avait sagement écouté mes explications pendant qu’il nettoyait ses vêtements. Apparemment, il ne savait pas grand-chose sur les Créatrices. Je pensai à lui en expliquer davantage sur leur dessein plus tard. Mais lorsque je fis mention des Hanteurs, je vis à son expression qu’il les connaissait. Sans doute avait-il eu une mauvaise expérience avec eux.

Quand j’expliquai que je haïssais la torture, je crus comprendre qu’il me croyait et j’en fus ravie. Tant que je pouvais le mettre en confiance, tout allait bien. Après tout, je ne lui voulais aucun mal. Matteo remit ses vêtements, bien qu’encore mouillés et me regarda m’approcher du bâtiment. Lorsqu’il fut prêt à me suivre, nous y entrâmes et je le conduisis dans ce qui était autrefois un living. Je regardai autour de moi, cherchant un endroit où m’asseoir. Presque tous les meubles étaient dans un pitoyable état. Je repérai une table qui m’avait l’air assez solide pour supporter mon poids. Je m’en approchai et y pris place.

Bien que le fait que le jeune homme ne parle pas beaucoup ne m’ait pas dérangé de prime abord, à présent, je me sentais un peu mal à l’aise. Encore un sentiment que j’éprouvais, pour la première fois depuis des années. Je regardai le bout de mes bottes, cherchant quoi dire. Je n’étais pas douée pour détendre l’atmosphère et, généralement, j’écoutais plus que je ne parlais. Au bout de quelques minutes, je me décidai à continuer de parler des Créatrices. Après tout, je n’avais pas vraiment d’autre sujet de conversation à l’esprit.

- Tu sais… Les Créatrices ont, certes créé ce monde, mais il est né ainsi. Il n’est pas tout à fait à leur goût, pour ne pas dire du tout. Il n’est pas assez accueillant… Et puis il y a cet étrange climat, constamment changeant. Pour cela, elles travaillent jour et nuit à l’améliorer, à changer ce qui doit l’être… Dommage que les Résistants ne le comprennent pas. Pour eux, les Créatrices sont des monstres qui font tout pour leur malheur… Mais c’est faux ! C’est en travaillant avec Mademoiselle Omamori que j’ai compris cela. Mademoiselle Modae… c’est autre chose…

Je me tus enfin. Je me disais que mes paroles ressemblaient à celles d’une propagande et préférai garder le silence. Dorénavant, si Matteo ne réagissait pas, je me tairais et prendrais vite congé. Cette atmosphère m’étouffait.

Je regardai autour de moi et vit, par une des fenêtres, en grande partie recouverte par des planches, quelqu’un passer. A en croire son vêtement, il s’agissait d’un Hanteur patrouillant dans la ville. Nous avions bien fait de ne pas rester dans la rue. Je m’approchai de cette fenêtre en silence et le regardai s’éloigner. Je regardai Matteo rapidement, qui me jeta un regard suspicieux, et retournai m’asseoir sur la table, toujours silencieuse. Je regardai de nouveau le bout de mes bottes, attendant une réaction de la part de Matteo.

_________________
- Bonjour, Invité. Bienvenue à Torment Town.

- Viens, que je te montre, ce qu'est un Tourmenteur *sourire sadique*

- Saphyra, ma moitié, où es-tu? Tu me manques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aelitasakura.skyrock.com/
Matteo Gardenia
Habitant


avatar

Habitant

Messages : 31
Date d'inscription : 31/08/2010
Age : 29
Localisation : Dans une ville sombre et sinistre, où seule la folie de certains entraîne le malheur des autres...
MessageSujet: Re: Tourmenteurs... [pv : Xyphora Tenshi]   Jeu 9 Sep - 20:13

  • Les créatrices avaient donc créé ce monde, mais celui-ci ne s’était pas formé selon leur désir. C’était là principalement ce que Matteo venait de retenir, ainsi donc les créatrices ne semblaient pas avoir un contrôle absolu sur ce monde, elles étaient en fait que de simples habitantes élevées à un rang plus haut que le sien. Ayant été les premières à habiter ce monde, il leur avait sans doute été facile d’en percer ses secrets, mais lorsqu’arriva de nouveaux habitants, elles mirent en place une sorte de politique d’oppression afin qu’aucun autre habitant ne découvre ces secrets. C’était là ce qu’avait été amené à penser Matteo avec les informations qu’il venait d’avoir. En regardant Xyphora, il eut l’impression qu’elle ne pourrait pas vraiment lui dire grand-chose sur l’existence même de ce monde, ce fut pour cela qu’il dirigea sa question sur les deux créatrices dont les noms avaient été mentionnés à présent plus d’une fois.

    « Il est difficile de penser différemment d’elle quand on voit comment leurs serviteurs nous traitent. Mais à t’écouter, ce ne serait que cette Modae la fautive. Pourtant autoriser la torture des habitants n’est pas vraiment quelque chose de mieux, et puis le nom que vous vous êtes donné : Hanteur, Tourmenteur. Ce n’est pas surprenant qu’une résistance soit apparue. »

    Pour Matteo, si ces créatrices travaillaient vraiment à l’amélioration de ce monde, il fallait vraiment qu’elles revoient leur méthode pour y parvenir. Bien que Xyphora présentait les Tourmenteurs comme les gentils et les Hanteurs comme les méchants, Matteo, lui, les mettait sur un même pied d’estrade. Cependant cela ne voulait pas dire qu’il mettait tout le monde dans le même panier, la preuve en était que Xyphora était différente.

    « Et ces créatrices, qui sont-elles ? Où sont-elles ? »

    Matteo voulait en savoir plus sur elles, il pensait, comme d’autres sans doute, que la clef pour sortir de cet endroit se trouvait chez elles. Il désirait aussi les rencontrer en personne, il avait de nombreuses questions à leur poser bien qu’ayant eu un aperçu de leur méthode, il doutait fort qu’elles lui accordent réponse. Enfin ce n’était peut-être pas le cas de cette Omamori qui semblait à entendre Xyphora plus sage que sa compère, avec un peu de chance il pourrait la rencontrer et s’expliquer avec elle mais tout restait encore une fois incertain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nekoservant.bbactif.com/forum.htm
Xyphora Tenshi
Tourmenteur


avatar

Tourmenteur

Messages : 29
Date d'inscription : 16/08/2010
Localisation : Suivant Mademoiselle Suzuran comme son ombre, sans être vue
MessageSujet: Re: Tourmenteurs... [pv : Xyphora Tenshi]   Ven 10 Sep - 22:23

Le jeune homme semblait méditer sur mes paroles. J’avais donné beaucoup d’informations d’un coup et mon discours était en faveur des Tourmenteurs. Nul doute qu’il le remarquerait. Me blâmerait-il ? Penserait-il que j’avais subi un lavage de cerveau ? Rien n’était moins sûr. Mais, à mes yeux, les Tourmenteurs étaient tellement plus juste et raisonnables que les Hanteurs ! Ceux-ci se contentaient de tuer tous les humains qu’ils rencontraient pour leur plaisir personnel. Les Tourmenteurs, eux, étaient différents. Certes, certains torturaient ceux qu’ils croisaient, mais nous n’étions pas tous ainsi ! Quant aux Créatrices, je les respectais beaucoup. Après tout, n’importe qui n’était pas capable de diriger un groupe de personnes ni de diriger comme elles le faisaient un monde. J’en étais moi-même incapable. Même Mademoiselle Modae était digne de respect. De toute façon, d’après ce que j’avais pu entendre et remarquer, ceux qui ne la respectaient pas ne faisaient pas de vieux os ici. Seuls ses subordonnés et les Tourmenteurs avaient une quelconque valeur pour elle. Il était dommage qu’elle soit si cruelle à l’égard des Habitants, mais elle avait son caractère.

Matteo me regarda et me dit :

« Il est difficile de penser différemment d’elle quand on voit comment leurs serviteurs nous traitent. Mais à t’écouter, ce ne serait que cette Modae la fautive. Pourtant autoriser la torture des Habitants n’est pas vraiment quelque chose de mieux, et puis le nom que vous vous êtes donné : Hanteur, Tourmenteur. Ce n’est pas surprenant qu’une Résistance soit apparue. »

Ces paroles me blessèrent. Non seulement je n’avais pas voulu faire porter le chapeau à Mademoiselle Modae, mais en plus, cet humain que je venais de rencontrer critiquait les Créatrices ainsi que leurs fidèles serviteurs. Je l’étais d’autant plus qu’il critiquait aussi Mademoiselle Omamori.

« Et ces créatrices, qui sont-elles ? Où sont-elles ? »

Quoi à présent ? Il comptait aller à leur rencontre ? Un fou. Avec cet état d’esprit, il n’arriverait à rien d’autre qu’à vexer les jeunes filles et à se faire tuer. D’autant plus qu’un simple Habitant osant s’approcher de leur immeuble s’exposait aux Hanteurs et à leur cruauté… A moins d’être accompagné d’un des leurs.

- Premièrement, répliquai-je, vexée, je ne voulais pas accuser Mademoiselle Modae. Elle n’est pas la seule fautive. Mais sache que parmi les Habitants s’en trouvent aussi certains qui n’hésitent pas à sacrifier leurs compagnons pour survivre… ou pour une autre raison. Deuxièmement, saches que parmi ceux qui servent Mademoiselle Omamori s’en trouvent certains qui ont un caractère affreux et qui sont très puissants. Leur seule joie est de s’en prendre aux autres. Que penses-tu qui se serait passé si elle leur avait interdit de toucher aux Humains ? Rien d’autre qu’une mutinerie. Les Créatrices, seules face à eux auraient été tuées et ce monde, sans ses Créatrices, se serait autodétruit, nous emportant dans sa ruine. Certes, elles auraient pu ne pas les prendre à leur service, mais cela n’aurait fait qu’augmenter le nombre d’Habitants qui s’en prennent aux autres et que l’on ne peut canaliser.

Je m’arrêtai un moment pour reprendre mon souffle. C’était la première fois que je m’étais fâchée, de toute mon existence. J’en étais essoufflée et ce sentiment me déplaisait. Je me mis debout et retournai près de la fenêtre. Là, je regardai le ciel et réussis à me calmer quelque peu.

- Pour ce qui est des Résistants, leur groupe s’est formé avant tout parce qu’ils ne supportaient pas d’être dans ce monde. Ils le trouvent insalubre et veulent en sortir. Malheureusement, c’est impossible. Et ils refusent de comprendre que les Créatrices œuvrent jour après jour à l’amélioration de ce monde. En ce qui te concerne, je te déconseille d’aller voir les Créatrices, à moins d’être accompagné d’un de leurs serviteurs.

En disant cela, l’idée ne m’effleura même pas que je pouvais être celle qui l’accompagnerait. J’étais davantage préoccupée par ses mobiles. Voulait-il en savoir plus sur elles ou avait-il autre chose en tête ? Comme par exemple les attaquer ? Non, Matteo ne me semblait pas du genre à faire cela sur un coup de tête. Quelles étaient donc ses intentions ? Je soupirai puis me retournai vers lui.



[Elle parle beaucoup ^^]

_________________
- Bonjour, Invité. Bienvenue à Torment Town.

- Viens, que je te montre, ce qu'est un Tourmenteur *sourire sadique*

- Saphyra, ma moitié, où es-tu? Tu me manques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aelitasakura.skyrock.com/
Matteo Gardenia
Habitant


avatar

Habitant

Messages : 31
Date d'inscription : 31/08/2010
Age : 29
Localisation : Dans une ville sombre et sinistre, où seule la folie de certains entraîne le malheur des autres...
MessageSujet: Re: Tourmenteurs... [pv : Xyphora Tenshi]   Sam 11 Sep - 6:44

  • Visiblement ces paroles avaient blessé Xyphora, cela n’en avait pas été son intention mais il était vrai qu’il aurait pu présenter les choses d’une façon différente. Il laissa alors la jeune fille exposer sa colère qui se traduisit par un flot de paroles qui se voulaient en faveur des créatrices. Matteo l’écouta alors une nouvelle fois dans un silence respectueux, il ne semblait vraiment pas être du genre à interrompre les gens quand ils parlent. Mais ce qu’il pensait de tout cela devait rester encore bien un mystère pour son interlocutrice. Visiblement à l’entendre, il n’y avait aucun moyen de quitter cette ville, ce monde, et c’était pour cette raison que ces deux créatrices s’efforçaient de le rendre meilleur, bien que leurs méthodes laissaient Matteo mitigé. Cependant Matteo voulait bien la croire quand Xyphora lui disait que si elles n’avaient pas agi ainsi que ce monde serait devenu bien pire qu’il l’est actuellement. Et quant aux résistants, ils étaient ceux qui ne supportaient pas ce monde et qu’ils ne voulaient pas accepter le fait qu’ils y étaient condamnés à perpétuité. Fallait-il alors que lui aussi se résigne à ne plus jamais revoir le vrai monde ? Cette idée ne lui plaisait guère, mais il l’envisageait cependant dans le calme, en effet Matteo ne semblait vraiment pas du genre à s’énerver facilement. Et lorsque Xyphora eut terminé en lui disant que pour voir les créatrices ils étaient préférables qu’il soit accompagné, Matteo lui demanda sur un ton calme, comme s’il avait laissé passer la colère ce celle-ci sans s’en soucier, bien que ce n’était pas le cas.

    « Et toi, tu serais d’accord pour m’accompagner ? »

    Après tout elle se disait la servante de l’une de ces créatrices, son profil correspondait donc à celui d’une personne qui pourrait le conduire avec le moins de risque possible jusqu’à l’un de ces leaders. Mais il doutait un peu qu’elle accepte ainsi sans demander les raisons qui le poussaient tant à vouloir les rencontrer, mais pour le moment s’il devait répondre à cela, ce n’était là que son désir de comprendre qui le poussait à cela. Mis à part cela ses vêtements étaient à présent secs, cela tenait du record mais avec le climat de cette ville cela n’avait rien d’étonnant. Redressant ses lunettes sur son nez, Matteo soutenait le regard de la jeune fille tout en attendant la réponse qu’elle allait lui donner. Mais qu’elle soit favorable ou non, il pouvait déjà la remercier pour toutes les informations qu’elle lui avait donné sur ce monde, il avait à présent un regard nouveau sur celui-ci. Mais est-ce que cela lui était vraiment suffisant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nekoservant.bbactif.com/forum.htm
Xyphora Tenshi
Tourmenteur


avatar

Tourmenteur

Messages : 29
Date d'inscription : 16/08/2010
Localisation : Suivant Mademoiselle Suzuran comme son ombre, sans être vue
MessageSujet: Re: Tourmenteurs... [pv : Xyphora Tenshi]   Lun 13 Sep - 1:08

[Désolée pour le retard, mais Internet a coupé sur moi hier avant que je puisse répondre.]

Matteo ne réagit pas quand je manifestai ma colère. Après tout, il devait se dire que je n’étais qu’un sbire sans aucune cervelle qui servait deux femmes cruelles. Mon opinion ne comptait donc pas vraiment pour lui. Pour le coup, j’avais bien envie de le laisser aller voir les Créatrices seul. De toute façon, tôt ou tard, il se ferait tuer.

De toute évidence, la seule raison pour laquelle il ne m’interrompait pas, c’était par politesse. Mais, à vrai dire, je m’en fichais royalement. Je ne voulais pas que ce garçon qui critiquait les Créatrices que je servais si fidèlement puisse les approcher et discuter avec elles. D’autant plus que j’ignorais la raison pour laquelle il tenait tant à se rendre là-bas. Mes pensées devenaient confuses, à cause de la frustration. Voilà pourquoi je haïssais les sentiments et émotions ! Des choses inutiles !

Le garçon semblait toujours avoir des doutes quant aux méthodes des Créatrices, mais il finirait bien par comprendre avec le temps. Bien que l’idée de vivre ici pour l’éternité ne réjouisse jamais personne de prime abord, une fois que les Créatrices auraient fini leur œuvre, tout le monde s’en réjouirait. J’étais sûre que la vie ici serait bien meilleure que dans le monde extérieur. Matteo aussi se plierait tôt ou tard à cette idée. Quand j’eus fini de parler, il me demanda calmement.

« Et toi, tu serais d’accord pour m’accompagner ? »

En somme, il s’en fichait un peu de ce que je pensais ! J’en venais à me demander s’il m’avait écoutée. Il redressa ses lunettes sur son nez et me regarda droit dans les yeux. Il attendit ma réponse en silence, tranquillement. J’étais agacée, mais tentai de n’en rien laisser paraître.

Je m’accordai quelques secondes de réflexion avant de lui répondre. A vrai dire, sa question était logique. Puisque je m’étais présentée à lui comme étant la servante de Mademoiselle Omamori, il était normal qu’il me demande de l’accompagner à son bureau. Seulement, à moins que je ne le présente comme mon prisonnier à ceux que je croisais, il était fort probable qu’on l’attaque, même s’il était avec moi. Les seuls à qui je devrais dire la vérité seraient Kensa-san et les Créatrices. Je hochai donc la tête et dis :

- Je pourrais en effet t’accompagner là-bas. Mais, comme tu t’en doutes, j’aimerais savoir pourquoi tu veux te rendre chez elles.

J’en avais assez de rester ici, de toute façon. Dans la ruelle comme dans cet immeuble, nous manquions d’espace et je voulais pouvoir bouger librement, cesser ces jeux de regard inutile avec mon interlocuteur. Je m’étirai et m’apprêtai à sortir. Matteo pourrait toujours m’expliquer ses intentions pendant que nous marchions. S’il me paraissait dangereux, je lui réglerais son compte, c’est tout. En attendant, j’utilisai mon pouvoir sur la terre afin que des racines se forment et parcourent la ville, afin que je retrouve mon chemin. Une fois que je me fus repérée, j’attendis le jeune homme.

_________________
- Bonjour, Invité. Bienvenue à Torment Town.

- Viens, que je te montre, ce qu'est un Tourmenteur *sourire sadique*

- Saphyra, ma moitié, où es-tu? Tu me manques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aelitasakura.skyrock.com/
Matteo Gardenia
Habitant


avatar

Habitant

Messages : 31
Date d'inscription : 31/08/2010
Age : 29
Localisation : Dans une ville sombre et sinistre, où seule la folie de certains entraîne le malheur des autres...
MessageSujet: Re: Tourmenteurs... [pv : Xyphora Tenshi]   Lun 13 Sep - 8:15

[Pas de soucis.]
  • Comme Matteo s’y était attendu, elle n’avait pas accepté tout de suite sa requête, rien de plus normal étant donné la situation. Elle lui avait juste répondu qu’elle pourrait en effet l’accompagner, mais qu’elle désirait avant toute chose savoir ce qui motivait son désir de rencontrer les créatrices. Ce désir était motivé par plusieurs choses, mais parmi toutes celles-ci celle qui prédominait était l’envie d’entendre de leur bouche leur explication sur ce monde. Il avait l’impression qu’il ne pourrait pas continuer à avancer dans ce monde s’il ne les rencontrait pas toutes les deux. Il ne comptait pas en tout cas pour le moment se poser en tant qu’ennemi vis-à-vis d’elles, mais pas non plus en tant qu’allié. Jusqu’à présent il s’était efforcé de rester le plus hors d’atteinte de ces conflits engendraient par les sbires des créatrices et les habitants de cette ville maudite. Tiens d’ailleurs, il venait de se rendre compte d’une chose, il ne connaissait toujours pas le véritable nom de cette ville, il l’avait certes surnommée la ville de Thanatos selon son inspiration mais celle-ci devait avoir un autre nom. Quoi qu’il en soit, Matteo devait à présent donner une réponse à cette petite demoiselle qui lui faisait face.

    « Et bien si je dois vivre selon leurs règles, il me semble normal de rencontrer celles qui gouvernent ce monde. Et puis je me vois mal servir quelqu’un dont le visage m’est inconnu, mais j’aimerais surtout entendre leurs explications sur cette ville. »

    Dans sa réponse, il laissait bien sous-entendre qu’il avait bien perçu chez elle son désir de le recruter chez les tourmenteurs, si bien évidemment ses intentions ne mettaient pas en danger celle qu’elle servait. Il avait donc laissé croire qu’il pourrait les rejoindre s’il rencontrait les leaders de ce monde, mais concernant cela rien n’était certain. Notre jeune ami lui avait en tout cas exprimé sa principale motivation à rencontrer les créatrices, est-ce que celle-ci allait être suffisante pour lui permettre de rencontrer au moins l’une d’elle ? Tout allait dépendre de la méfiance ou de la confiance que Xyphora avait à son égard. Celle-ci ne lui répondit pas tout de suite, semblant analyser la moindre syllabe qui constituait sa réponse, elle s’étira alors et se dirigea vers la sortie. Etait-ce là le signe qu’elle acceptait et qu’elle allait le conduire aux créatrices ? Le doute persistait toujours chez Matteo, mais celui-ci comprit cependant très bien qu’ils bougeaient et qu’il devait la suivre s’il voulait avoir la réponse de Xyphora. Il la suivit, ils se retrouvèrent dès lors une nouvelle fois dans la rue, il n’y avait pas de trace du Hanteur que Xyphora avait précédemment aperçu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nekoservant.bbactif.com/forum.htm
Xyphora Tenshi
Tourmenteur


avatar

Tourmenteur

Messages : 29
Date d'inscription : 16/08/2010
Localisation : Suivant Mademoiselle Suzuran comme son ombre, sans être vue
MessageSujet: Re: Tourmenteurs... [pv : Xyphora Tenshi]   Lun 13 Sep - 21:25

Ma réponse ne surprit pas le jeune homme. Il s’y attendait probablement. De mon côté, je m’étais enfin totalement calmée et j’avais retrouvé cet état d’insouciance que j’aimais tant. Plus aucune émotion ne venait perturber mes pensées. Libérée de ces choses, je me sentais parfaitement bien. La journée me paraissait de nouveau agréable et j’eus envie de recommencer ma promenade. Une fois le problème de Matteo réglé, j’irai me promener dans la forêt, ou ailleurs. La ville était vaste. Les choix ne manquaient pas.

Je regardai une fois de plus le jeune homme, de mes yeux inexpressifs. Faible. C’était ainsi qu’il me paraissait pour le moment. Ou plutôt, c’est ainsi qu’il serait une fois en face des Créatrices. Elles possédaient bien des pouvoirs et leurs serviteurs aussi. S’il se rendait là-bas et les contrariaient, il aurait l’occasion de s’en rendre compte… Trop tard. Pour l’instant, il me semblait inconscient et stupide. Il y avait tant d’autres Habitants qui, raisonnables et intelligents, cherchaient autant que possible à rester loin de nous. Ils faisaient bien et ne pouvaient que s’en porter mieux. Matteo, lui, stupidement, cherchait à rencontrer les Créatrices.

« Et bien si je dois vivre selon leurs règles, il me semble normal de rencontrer celles qui gouvernent ce monde. Et puis je me vois mal servir quelqu’un dont le visage m’est inconnu, mais j’aimerais surtout entendre leurs explications sur cette ville. »

Réponse habile. Oui, il s’était montré intelligent quant à sa réponse, et prudent. C’était bien pensé que de sous-entendre qu’il pourrait servir les Créatrices, mais je n’étais pas dupe. A peine quelques minutes plus tôt, il s’était montré critique envers elles et n’avait qu’à peine écouté mon explication. Il espérait tout de même que je tomberais dans le piège ?! C’était bien mal me connaître. De beaux parleurs, comme ma mère adoptive, j’en avais rencontré dans ma vie et ce n’était pas celui-là qui me duperait. Je hochai cependant la tête, faisant mine de le croire. S’il voulait jouer au plus fin, il allait voir ce dont j’étais capable. Après tout, je jouais plutôt bien la comédie. Tu voulais que je te croie ? Soit ! Je te croirais donc.

Nous quittâmes le bâtiment et restâmes un moment dans la rue. Personne ne s’y trouvait. Je me dirigeai donc vers l’endroit d’où j’étais venue et suivis les racines qui me menaient hors des ruelles sombres, vers l’immeuble des Créatrices. En chemin, je dis à Matteo :

- N’oublie pas que c’est aux Créatrices que tu vas t’adresser. Reste donc poli et choisis soigneusement tes mots – comme tu sais si bien le faire. Pas de révérence ou autre. C’est inutile. Présentes-toi simplement et explique pourquoi tu es venu. Si je t’en fais signe, laisse-moi m’en charger – c’est que la situation ne se prête pas à ce que tu parles de toi-même. Si en chemin nous rencontrons quelqu’un, ne dis rien. Si je te présente comme étant mon prisonnier, ne t’inquiète pas. C’est pour ta propre sécurité. Si tu t’en tiens à ces simples règles, tout ira bien.

Le jeune homme se trouvait derrière moi mais je ne me retournai pas pour voir sa réaction. A vrai dire, je m’en fichais royalement. Il voulait rencontrer les Créatrices, il les rencontrerait. Une fois là-bas, quoi qu’il arrive, je ne pourrais rien faire pour lui. Cependant, par considération pour lui et par respect pour son courage, je ne le présenterais qu’à Mademoiselle Omamori. Inutile de le mener directement à une mort certaine en l’introduisant chez Mademoiselle Modae. Qui plus est, si la Créatrice blonde le voulait, elle pourrait toujours le présenter à son amie, et elle serait en mesure de l’empêcher de tuer l’Habitant… Si elle le désirait.

_________________
- Bonjour, Invité. Bienvenue à Torment Town.

- Viens, que je te montre, ce qu'est un Tourmenteur *sourire sadique*

- Saphyra, ma moitié, où es-tu? Tu me manques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aelitasakura.skyrock.com/
Matteo Gardenia
Habitant


avatar

Habitant

Messages : 31
Date d'inscription : 31/08/2010
Age : 29
Localisation : Dans une ville sombre et sinistre, où seule la folie de certains entraîne le malheur des autres...
MessageSujet: Re: Tourmenteurs... [pv : Xyphora Tenshi]   Mar 14 Sep - 5:43

  • Finalement la réponse qu’obtenu Matteo fut positive, apparemment cela n’avait pas été si difficile qu’il l’aurait pensé. Mais bien que tout semblait aller comme il le souhaitait, il avait l’horrible impression que quelque chose lui échapper. Il ne savait par contre absolument pas dire quoi, et alors qu’il suivait à présent Xyphora dans les rues, il écouta celle-ci lui donner ses consignes. A l’entendre la moindre erreur de sa part lui serait fatale, il sourit alors intérieurement en se disant que ces créatrices semblaient aussi dangereuses que le monde qu’elles avaient engendré. Quoi qu’il en soit elle n’avait pas besoin de lui dire de rester poli et de choisir soigneusement ses mots, c’était là une chose que faisait naturellement Matteo, celui-ci pouvait conserver son calme, son sang froid dans bien des situations, commettre une erreur de ce genre ne pouvait donc pas lui arriver. Afin d’éviter des ennuis inutiles, Xyphora allait le présenter en tant que son prisonnier, Matteo n’appréciait pas trop le statut qu’elle venait de lui octroyer mais comme elle le disait c’était pour sa sécurité. Ce n’était pas qu’il ne savait pas se défendre, non il voulait juste éviter tout obstacle pouvant retarder sa rencontre avec les créatrices. En effet il ne savait pas encore que cette fille n’avait décidé que de lui présenter celle qu’elle servait pour le moment,

    Tout en marchant, Matteo se demandait à quoi pouvait bien ressembler l’endroit où vivaient les créatrices, cela devait être un endroit assez grand et qui devait se distinguer sans trop de mal parmi toutes ces ruines. C’était l’idée première qu’il s’en faisait, il n’était pas loin de la vérité mais il aurait l’occasion de le constater de ses propres yeux. Pour le moment un silence c’était de nouveau posé entre lui et Xyphora, on n’entendait plus que les bruits de leur marche frénétique sur le sol poussiéreux de la rue qu’ils empruntaient actuellement. Matteo avait jusque là réussi à cacher la nature de son pouvoir, celui-ci resterait son atout au cas où la situation dégénérait, mais pour le moment il prêtait fort attention aux routes qu’ils empruntaient. Il voulait être capable de retrouver son chemin, le moindre signe distinctif qui pouvait différencier une rue d’une autre il le mémorisait.

    « Au fait j’ignore toujours une chose, quel est le nom de cette ville ? »

    Il venait de poser cette question afin de rompre ce silence qui devenait pesant et afin de détourner l’attention de la jeune demoiselle sur ce qu’il faisait, bien qu’il agissait des plus discrètement qui soit. Et puis aussi, il voulait connaître le véritable nom de cette cité, c’était la moindre des choses à connaître après tout. Est-ce que sa question allait surprendre la jeune fille ? Il ne le croyait pas, car elle avait pu voir précédemment que ses connaissances sur cette ville et ses créatrices étaient fort limitées. Quoi qu’il en soit la réponse arrivait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nekoservant.bbactif.com/forum.htm
Xyphora Tenshi
Tourmenteur


avatar

Tourmenteur

Messages : 29
Date d'inscription : 16/08/2010
Localisation : Suivant Mademoiselle Suzuran comme son ombre, sans être vue
MessageSujet: Re: Tourmenteurs... [pv : Xyphora Tenshi]   Lun 11 Oct - 0:11

[Mon oral étant passé, je reviens avec délice sur le forum ! Désolée pour l’attente !]

Matteo et moi marchions désormais en silence dans la rue. J’en profitai pour me concentrer sur les racines qui couraient sous le sol. J’étais fière de mon pouvoir. Il pouvait s’avérer très pratique par moments… Bien que j’avais du mal à l’utiliser sur certains éléments tels que l’air et le feu, c’était déjà largement suffisant dans cette ville.

Le jeune homme devait être heureux de parvenir à ses fins aussi rapidement. Après tout, personne n’avait jamais pu être présenté aux Créatrices aussi facilement jusqu’à présent. Tant mieux pour lui, si c’était le cas. Maintenant, je commençais à me demander comment Mademoiselle Omamori considérerait mon initiative. Cela ne pouvait, bien entendu, en aucun cas lui porter préjudice et elle ne saurait être en danger face à lui, mais elle n’apprécierait peut-être pas sa présence. Je commençais à douter, quand Matteo me tira de mes pensées :

« Au fait j’ignore toujours une chose, quel est le nom de cette ville ? »

Le nom de la ville ? Il est vrai qu’en dehors des Créatrices et de leurs serviteurs, il était fort peu probable que quiconque connaisse le nom de la ville. Je répondis donc :

- La ville s’appelle Torment Town. C’est de là que vient le nom des Tourmenteurs.

Je n’avais pas envie de m’étendre davantage sur la question, mais j’avais bien parlé du lien entre le nom des Tourmenteurs et la ville. J’espérais que Matteo ignorerait cette remarque ou garderait ses questions pour lui.

Nous nous approchions de l’immeuble des Créatrices, à présent, mais je ralentissais de plus en plus le pas. Mes réflexions, plus tôt, m’avaient fait douter de ma décision de l’amener aux Créatrices. Au bout de quelques secondes, je m’arrêtai tout simplement. Jamais je ne m’étais montrée aussi indécise quant à ce que je voulais faire. Ce Matteo en était la cause !

Non ! Je ne voulais pas le présenter aux Créatrices… Du moins, pas maintenant ! Je me retournai, regardai le jeune homme et repris la parole :

- Matteo… J’aimerais d’abord parler de toi aux Créatrices, avant de te les présenter. J’espère que tu comprendras et, de toute façon, je ne t’y emmènerais pas aujourd’hui. Cela vaut mieux pour toi comme pour moi. Au moins, j’éviterais d’avoir une mauvaise surprise. Dès que j’aurais l’assurance que tout va bien, je reviendrais te voir. La ville est grande, mais nous nous reverrons bien un jour ou l’autre, alors…

Je laissai ma phrase en suspens. J’aurais apprécié que Matteo comprenne ma décision, bien que subite. Cela aurait été plus facile. Mais j’avais enfin pu prendre une décision, sage, sur laquelle je ne reviendrais pas.

Je tournai le dos au garçon et m’éloignai de quelques pas, le laissant ici. S’il voulait me suivre, il le pourrait, mais cette décision pourrait lui être fatale. Il valait vraiment mieux pour lui qu’il reste ici.

- Autant que possible, reste dans les immeubles. Ça t’évitera de mauvaises rencontres, lâchai-je.

_________________
- Bonjour, Invité. Bienvenue à Torment Town.

- Viens, que je te montre, ce qu'est un Tourmenteur *sourire sadique*

- Saphyra, ma moitié, où es-tu? Tu me manques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aelitasakura.skyrock.com/
Matteo Gardenia
Habitant


avatar

Habitant

Messages : 31
Date d'inscription : 31/08/2010
Age : 29
Localisation : Dans une ville sombre et sinistre, où seule la folie de certains entraîne le malheur des autres...
MessageSujet: Re: Tourmenteurs... [pv : Xyphora Tenshi]   Sam 16 Oct - 8:49

  • Torment Town était donc le nom de cette triste ville, pour Matteo cette ville portait bien son nom avec tous les soucis qu’elle lui créait. Depuis qu’il était arrivé ici sa condition de vie était brusquement passée de aisée à extrêmement pauvre. Une telle transition ne pouvait que laisser des traces chez notre ami, et l’état dans lequel Xyphora l’avait trouvé en étaient quelques unes. Mais de tous ces changements qu’avait entrainé ce brusque et non désiré changement dans sa vie, c’étaient ceux qui s’étaient déroulés dans son esprit qui étaient le plus à craindre. Le jeune homme n’était en effet plus ce qu’il avait été autrefois lorsqu’il habitait encore dans le Japon que tout le monde connaît. Cela faisait à présent un moment qu’ils marchaient tous les deux, suivant une direction que seule la jeune fille connaissait. Matteo trouvait cependant que les évènements prenaient une tournure un peu trop idéale dans une ville comme Torment Town où notre survie était bien souvent fort compromise. Ses doutes à ce sujet se confirmèrent lorsque Xyphora s’arrêta et se retourna vers lui, elle lui dit alors qu’elle préférait d’abord parler de lui aux créatrices avant qu’il ne puisse les rencontrer. La jeune demoiselle venait d’avoir là un sursaut de méfiance qui ne surprenait pas du moins Matteo. Elle lui garantissait alors que dès qu’elle aurait la confirmation que tout est propice pour une rencontre, qu’elle le recontacterait, en lui précisant que ce ne sera pas un souci pour elle de le retrouver dans une ville aussi grande que Torment Town. A ces dires Matteo acquiesça d’un signe de tête, il voyait bien qu’il était inutile d’insister au risque d’annuler complètement sa possible rencontre avec les créatrices.

    « Autant que possible, restes dans les immeubles. Çà t’évitera de mauvaises rencontres. »

    « J’y penserai… »

    Lui avait-il répondu, cependant il n’avait pas prêté fort attention à ce petit conseil qu’il jugeait à présent inutile pour lui après avoir passé plus d’un mois à survivre à l’intérieur de cette cité. Et alors qu’il regardait à présent Xyphora s’éloigner progressivement, ses pensées étaient tournées sur tout ce que celle-ci avait pu lui apprendre sur ce monde. Petit à petit il commençait à rassembler les pièces du puzzle qui lui permettrait de comprendre l’essence même de cette ville. Il resta pensif un bon moment, avant d’émerger et de se décider à lui aussi quitter les lieux. Il fallait qu’il pense à ce qu’il allait faire à présent, et une chose était sûre et certaine, c’était que bientôt son existence n’allait plus pouvoir être ignorée par les créatrices de ce monde.


[Le sujet peut être clôturé ici.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nekoservant.bbactif.com/forum.htm
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Tourmenteurs... [pv : Xyphora Tenshi]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tourmenteurs... [pv : Xyphora Tenshi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Torment Town :: Le centre ville :: Ruelles-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit