AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



Le forum reprend du service !
Nous aurons bien besoin de vous pour le faire tourner à nouveau.

Un évent est en cours de préparation. Si je vous dis "magie" ...?

Un recensement est en cours pour les anciens :
ici

Partagez | 
 

 Sur ce qui fut autrefois une place... [Akemi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Matteo Gardenia
Habitant


avatar

Habitant

Messages : 31
Date d'inscription : 31/08/2010
Age : 29
Localisation : Dans une ville sombre et sinistre, où seule la folie de certains entraîne le malheur des autres...
MessageSujet: Sur ce qui fut autrefois une place... [Akemi]   Mer 1 Sep - 11:31

  • Un ciel gris recouvrait toute l’immensité de la ville, les innombrables nuages noirs qui le composaient plongeaient Torment Town dans une nuit éternelle. Mais Matteo s’était accoutumée à cette obscurité, cela faisait un mois qu’il était arrivé ici et il n’avait depuis jamais vu un autre ciel planer au-dessus de lui. Il voyait à présent aussi bien dans cette pénombre que sous un soleil radieux. Une fois encore les actions des Hanteurs avaient poussé Matteo à s’exiler vers une autre partie de la ville, qui subissait en ce moment le moins les agissements de ces personnes. Il avait jusqu’à présent su rester discret et sa présence dans ce monde était passée inaperçue pour bon nombre de ses habitants, mais il savait que cela ne durerait pas éternellement. Ces pas l’avaient finalement menés jusqu’au centre de la ville, ce n’était pas à priori l’endroit le plus sûr auquel il aurait pensé mais en tout cas tout semblait pour le moins calme et complètement désert. Mais Matteo restait prudent dans sa progression, il ne marchait que dans les zones d’ombre des bâtiments et des ruines et s’arrangeait pour faire le moindre bruit possible. La rue qu’il empruntait touchait à sa fin et débouchait sur ce qui était autrefois une grande place, mais suite à la chute d’un immeuble sur celle-ci, elle n’était plus qu’aux yeux de tous un champ de ruine. Ce fut alors que sur l’une des nombreuses et énormes dalles de béton qu’il découvrit un corps. D’où ce qu’il était il n’arrivait pas à le voir distinctement mais il avait néanmoins su reconnaître que c’était celui d’un homme. Il cessa alors ses pensées pour se concentrer sur son environnement, sur le moindre bruit, le moindre son pouvant trahir la présence d’une ou de plusieurs autres personnes. Mais au bout de trois bonnes minutes, Matteo n’avait rien entendu de suspect, il décida alors de s’avancer toujours avec prudence vers ce corps, en effet il craignait un piège de la part des Hanteurs qui aimaient se jouer de la vie des autres.

    Par le passé, Matteo avait assisté en effet à toute la cruauté dont pouvait faire preuve ses hommes qui se faisaient appelés Hanteurs. Un nom qui leur allait à merveille étant donné qu’il n’avait plus que leur apparence comme marque de leur humanité. Les malheureux qui arrivaient dans ce monde et qui n’avaient pas l’esprit assez vifs pour comprendre les règles qui le régissaient, finissaient souvent morts dans les deux trois jours qui suivaient leur arrivée, parfois beaucoup plus tôt s’ils n’avaient pas de chance. Matteo était resté jusque là distant face à tous ces actes de barbarie, il ignorait donc tout encore l’identité du leader de ces Hanteurs, et pensaient vis-à-vis de ceux-ci qu’ils étaient juste un groupe d’individus comme lui arrivés dans ce monde qui s’étaient regroupés en groupe afin d’obtenir force et pouvoir et de garantir leur survie. Il était vrai que dans ce monde, les nouveaux arrivants étaient la principale ressource des prisonniers de ce monde. En effet ceux-ci amenaient souvent avec eux un peu de nourriture, chose extrêmement difficile à obtenir ici, mais aussi divers autres objets pouvant s’avérer utiles. Matteo avait à présent rejoins le corps qui gisait sur ce bloc de béton, visiblement ce garçon qui devait être tout juste un peu plus jeune que lui n’avait pas été détroussé, il avait juste été victime de la folie meurtrière des hanteurs. Matteo jeta alors un regard autour de lui, avant de se pencher sur le corps et de commencer à la fouiller. Il évitait soigneusement le plus possible de fouiller aux alentours de l’énorme plaie à la poitrine du jeune homme. C’était celle-ci qui lui avait été fatale, son cœur avait été pratiquement perforé mais par quoi, Matteo n’en savait rien et ne cherchait pas à le savoir. Au final de sa fouille, Matteo avait pu trouver un bento dans le sac du garçon, celui-ci pas encore entamé allait pouvoir constituer un bon repas pour notre ami. De ce garçon, Matteo prit aussi ses chaussures, les siennes s’étant usées jusqu’à la semelle à force de jour d’errance dans cette ville, il lui fallait les remplacer et par chance, ils avaient tous les deux la même taille. Une fois rechaussé, Matteo se releva en tenant dans sa main son trésor, détrousser les cadavres n’avaient rien de glorifiant mais c’était là encore un moyen des plus faciles pour survivre. Mais en agissant ainsi, Matteo perdait lui aussi une part de son humanité, mais il fallait bien cela pour vivre dans ce monde où ses habitants n’avaient plus rien grand-chose à voir avec des humains.

    Soudain alors qu’il s’éloignait du corps, Matteo entendit des bruits de pas qui résonnaient au loin dans une rue. Ne perdant pas un instant il partit se cacher à l’ombre d’un amas de gravas. Il se disait alors que c’était sûrement les hanteurs qui venaient revérifier le corps de leur victime, et si c’était le cas ceux-ci n’allaient sans aucun doute se rendre rapidement compte que quelqu’un était passé se servir avant eux. Matteo se dit que si c’était le cas, qu’il n’aurait sans doute plus le temps de manger son repas. Il décida dès lors sur le temps qui lui restait à les attendre de manger le contenu de son bento. Du riz et des légumes, il n’y avait pas de viande mais c’était déjà pas mal du tout, rien qu’avec cela il allait pouvoir tenir deux trois jours de plus. En effet à force de vivre dans de telles conditions, il était normal de devenir de plus en plus endurant et de repousser les limites de son corps. Quoi qu’il en soit, son repas touchait à sa fin et il entendait à présent de manière plus distincte les bruits de pas, au son que ceux-ci produisaient, Matteo put savoir sans sortir de sa cachette qu’il n’y avait qu’une personne qui s’approchait. Il ne lui restait plus qu’à savoir si c’était un hanteur ou pas, mais il préférait de loin ne rien savoir d’elle et qu’elle passe son chemin sans se soucier du corps détroussé et sans remarquer sa présence. Car bien qu’il restait caché, certains habitants avaient obtenus par mutation des facultés sensorielles très développées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nekoservant.bbactif.com/forum.htm
Invité


avatar

Invité
MessageSujet: Re: Sur ce qui fut autrefois une place... [Akemi]   Mer 1 Sep - 19:11

Cette journée s'était particulièrement mal passer pour Akemi, il avait préférer partir de sa cachette après avoir vu des gens rodait dans le même coin, il n'avait même pas chercher à leur parler, il était directement partit. Il avait longuement chercher un endroit ou il pouvait se cacher, mais il n'avait rien trouver. Il avait donc marcher toute la journée à la rechercher de quelque chose pour se cacher. Il marchait toujours quand il entendit un bruit de pas derrière lui, il se retourna vivement mais il ne vit personne. Peut être que quelqun était en train de l'épier et de le suivre, mais pour quoi faire. Il avait entendu dire que les créatrices ne quittaient presque leur bâtiment, et si c'était vrai, qui lui en voudrait. A moins qu'il y ait des personnes du côté des créatrices, cela, il n'y avait pas penser, peut être que les créatrices n'étaient pas seules pour exterminer tout les habitants qu'elles croisaient. Il fit donc deux fois plus attention, il ne fit pas de bruit quand il marchait et vérifiait tout le temps ses arrières.

Il n'entendit plus rien pendant un bon bout de temps. Il arriva vers le centre ville. Il n'y était aller qu'une ou deux fois, pour voir ce qui l'entourait, il y avait juste des bâtiments, rien que des bâtiments qui semblaient tous détruit. Peut être que jadis, il y avait beaucoup de gens qui vivaient ici. Akemi essayait d'imaginer ses vieux bâtiments en ruine revivre avec plein de gens partout. Mais il savait que même si il y avait eut du monde, ce temps la ne reviendrait jamais, pas tant que les créatrices régnaient. Le jeune garçon zigzaguait entre les immeubles et les maisons quand il entendit une seconde fois le même bruit. Il s'arrêta encore une fois, et après avoir attendu plusieurs minutes il ne vit qu'il n'y avait encore une fois personne, il se mit alors à courir, comme ça si quelqun le suivait, il l'entendrait et pourrait peut être le semer. Mais il n'y avait pas beaucoup de chance pour que ça arrive. Il n'avait presque pas dormi le nuit dernière, et il ne savait même plus à quand remontait la dernière fois ou il avait manger.

Il courait dans une petite ruelle, et ne faisait même plus attention au bruit qu'il faisait en courant, il regardait juste de temps en temps derrière lui. Il ne vit pas qu'une petite pierre était dressée en plein milieu de la ruelle, à cause de ça, il trébucha. Au début, il se releva et ne sentit rien. Mais quand il se mit à marcher, une douleur aigue survint de sa jambe. Il ne pouvait plus marcher, il s'appuya contre le vieux mur abimé et essayait de continuer sa route, à mesure qu'il avançait, la tâche de sang sur son pantalon s'élargissait, et la douleur augmentait. Akemi se dit que si il croisait celui qui l'avait suivi, il ne pouvait rien faire. Il devait absolument trouver un endroit ou se cacher.

Il arrivait maintenant dans une autre rue, qui était aussi étroite que l'autre. Il fit trois pas avant de s'asseoir, avec cette blessure à la jambe, il n'arrivait presque plus à marcher. Il s'adossa contre le mur, les paupières mi-closes et tout haletant. Il entendit une troisième un petit bruit, plus étouffé que ceux qu'il avait entendu à présent. Il décida d'appeler pour voir si il y avait bien quelqun et si ce dernier n'était pas méchant:

" Euh.... Il y a quelqun ?"
Sur ce, il attendit que quelqun lui réponde, après tout, il ne pouvait rien faire d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Matteo Gardenia
Habitant


avatar

Habitant

Messages : 31
Date d'inscription : 31/08/2010
Age : 29
Localisation : Dans une ville sombre et sinistre, où seule la folie de certains entraîne le malheur des autres...
MessageSujet: Re: Sur ce qui fut autrefois une place... [Akemi]   Mer 1 Sep - 20:23

  • Les bruits de pas s’étaient tout d’un coup fait plus rapide, cette personne s’était mise à courir visiblement soudain le bruit sourd d’une chute se fit entendre, Matteo continuait cependant de rester cacher et d’écouter attentivement autour de lui. C’était là le seul moyen pour lui d’avoir une petite idée de ce qui se passait dans cette autre ruelle voisine à celle où il se trouvait tapis dans l’ombre. Se concentrant un peu plus, il parvint à se rendre compte qu’il y avait deux autres personnes en plus que lui. En effet notre ami entendait à présent la démarche chancelante et pressée d’une première personne et la démarche normale d’une deuxième. Apparemment la première était celle qui était à l’origine du bruit sourd de tout à l’heure, nul doute qu’elle devait s’être blessée, quant à l’autre Matteo pensait fort bien qu’il s’agissait sans aucun doute d’un Hanteur, car c’était bien leur genre de poursuivre ainsi leur victime, de les terroriser avant de les finir. En temps normal, Matteo aurait discrètement quitté la zone pour en chercher une autre plus calme et moins exposée, mais le peu d’humanité qui lui restait encore refit surface et le poussa à agir. De ce qui se passait non loin de lui, il voulait avoir le cœur net, il sortit alors de sa cachette tout en prenant avant quelques précautions. En effet les Hanteurs agissaient rarement seuls, et il était donc toujours possible qu’ils y en aient d’autres dans les environs.

    ** Cette ville n’a vraiment plus rien de sûr. **

    Il n’y avait en effet aucun véritable endroit où se cacher, se protéger de ces tyrans. Matteo tout en s’avançant avec prudence dans l’ombre venait de le comprendre à présent, après de vaines recherches, de vaines errances dans cette ville. Il était donc peut-être temps pour lui de sortir de l’ombre et de montrer ses crocs face à ces dictateurs. Matteo ne savait pas où il trouvait le courage d’avoir de telles pensées, mais tout au fond de lui il se rappelait d’avoir toujours été comme cela. Il avait à présent atteint l’entrée de l’autre ruelle, y jetant furtivement un œil, il put apercevoir la première personne qu’il avait pu identifier précédemment.

    « Euh… Il y a quelqu’un ? »

    Visiblement celle-ci avait senti sa présence mais ne l’avait cependant pas repéré, Matteo restait silencieux et observait cette personne. Il s’agissait d’un jeune garçon aux cheveux de neige, Matteo avait pu voir une certaine pâleur sur son visage, mais il avait surtout remarqué que celui-ci était blessé. Vu que ce jeune homme était immobilisé, il ne faisait plus aucun doute que les bruits de pas que Matteo entendait résonner étaient ceux d’une autre personne. Matteo avait toujours en main son bento fraîchement trouvé, il l’avait entamé aux trois quarts et ce qu’il restait, il allait visiblement devoir le garder pour plus tard. Car à présent la silhouette d’une autre personne se dessinait de l’autre côté de la ruelle, lorsque celle-ci se fut suffisamment rapprochée, Matteo put confirmer de part ses vêtements qu’il s’agissait bien d’un Hanteur. Il en avait déjà vu plus d’un à l’œuvre et connaissait la force dont ils pouvaient faire preuve. Ce fut pour cela qu’il mit en place les quelques précautions qu’il avait prises. Mais tout d’abord il lui fallait se renseigner sur l’état de ce garçon qu’il s’apprêtait à aider. D’un simple regard, il envoya alors une parcelle de son âme en lui, entrant ainsi en symbiose avec son esprit.

    {{ Est-ce que tu peux bouger ? }}

    Ces simples paroles, elles provenaient du fragment d’âme de Matteo et avaient résonnées dans la tête du jeune adolescent. Cela avait dû le surprendre, mais c’était là la seule manière pour Matteo de se renseigner sur sa situation, sans que sa présence se fasse repérée par ce Hanteur. Mais Matteo n’eut pas le temps d’entendre la réponse du garçon, car le Hanteur s’était brusquement mis à courir droit vers lui. Mais sa course fut rapidement stoppée d’une manière efficace mais des plus bruyantes. Plusieurs poutres de métal, semblant pourtant bien fixées sur les bâtiments avoisinants, s’étaient soudainement délogées et laissées tomber sur le pauvre Hanteur qui n’eut aucun chance de les esquiver. Cela ne l’avait peut-être pas tué mais il était néanmoins immobilisé pour un moment. Cependant tout ce bruit allait alerter ses compagnons, Matteo devait faire vite à présent s’il voulait secourir ce garçon. Il sortit alors de sa cachette et se précipita vers lui. S’agenouillant à ses côtés, il jeta un rapide coup d’œil à sa blessure avant de lui demander, de vive voix cette fois.

    « Est-ce que tu peux bouger ? »

    La blessure qu’il avait sur sa jambe s’étendait presque sur toute sa longueur mais elle ne semblait cependant pas profonde d’après ce que Matteo pouvait voir à travers la déchirure de son pantalon. Elle saignait cependant abondamment, il fallait quelque chose pour compresser la plaie, Matteo jeta alors un coup d’œil sur le cadavre au loin qu’il avait détroussé il y a peu. La chemise de celui-ci se défit de son hôte et se mit à léviter rapidement jusqu’à la main de Matteo. Le fragment d’âme qu’il avait alors envoyé dans ce bout de tissus s’en retourna alors dans son corps et quand à cette chemise, il en fit un bandage compressif d’infortune. C’était tout ce qu’il pouvait faire pour le moment, car il fallait impérativement qu’ils quittent la zone. Tout en lui tendant une main pour l’aider, Matteo lui demanda :

    « Tu peux te relever ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nekoservant.bbactif.com/forum.htm
Invité


avatar

Invité
MessageSujet: Re: Sur ce qui fut autrefois une place... [Akemi]   Jeu 2 Sep - 9:32

Toujours adossé contre le mur, Akemi attendait que quelqun lui réponde. Il avait bien entendu qu'une personne le suivait. Et maintenant qu'il était blessé, elle pouvait faire ce qu'elle voulait de lui, il avait aussi crut voir une ombre de l'autre côté de la ruelle, il en avait déduit qu'ils étaient peut être deux, et si c'était le cas, il n'avait aucune de leur échapper. Il avait demander si il y avait quelqun en désespoir de cause, il ne pouvait rien faire d'autre. A l'autre bout de la rue, il vit une ombre, cela ne faisait aucun doute, quelqun le suivait. Et ce quelqun ne semblait pas très commode. Ce dernier semblait avoir remarquer du mouvement du côté ou était Akemi et il se mit à marcher dans sa direction. Maintenant, le jeune homme ne savait plus quoi faire, il allait se faire attraper par quelqun qui ne lui voulait pas du bien d'après ce qu'il voyait. Peut être que cette personne était du côté d'une des créatrices, oui, c'était sûrement quelqun qui était de leur côté.

{{ Est-ce que tu peux bouger ? }}

Le jeune garçon sursauta, d'ou provenait cette voix ? Etait-ce l'une des deux personnes qui lui avait parler. Cela signifiait donc qu'il y avait quelqun qui était de son côté, mais qui ? En tout cas, ce n'était sûrement l'inconnu qui s'était maintenant mis à courir. Il fallait qu'il trouve qui lui avait parler, il se dit que c'était la personne qu'il avait entendu quand il s'était assis. mais ou se trouvait-elle ? Akemi n'en avait aucune idée. Et puis, tout à coup, des poutres qui semblaient pourtant bien fixées sur un bâtiment s'écroulèrent sur l'homme qui courait. Il vit ensuite quelqun sortir d'un endroit ou il était sûrement rester caché pendant toute la scène. C'était peut être même lui qui avait envoyer ces poutre sur celui qui avait suivi Akemi. Mais comment avait-il fait ? Le jeune garçon se dit que s'était sûrement une sorte de pouvoir comme lui il avait. L'inconnu était maintenant devant lui.

« Est-ce que tu peux bouger ? »

Donc c'était bien lui qui avait parler à Akemi comme par télépathie. Akemi secoua la tête comme réponse. Il se demandait si le garçon qui semblait être un peu plus âgé que lui était lui aussi un habitant de cette étrange ville. Il n'avait vu personne habiter ici depuis plusieurs jours. Il était rester caché car il avait peur que ceux qui étaient avec les créatrices patrouille dans le secteur à la recherche d'habitants comme lui. Aujourd'hui même, il avait eut vraiment de chance que quelqun comme le garçon soit là. Ce dernier jeta un petit coup, d’œil à la blessure du jeune homme. Et puis la chemise d'un homme qui semblait mort se mit à voler vers eux. Akemi était vraiment étonné, l'inconnu qui était maintenant entrain de faire une sorte de compresse avec la chemise elle même avait de bien étrange pouvoirs.

« Tu peux te relever ? »

Tout en disant ses mots, la garçon lui tendait une main. Akemi le regarda un peu, il servait qu'il pouvait lui faire confiance, sinon pourquoi l'aurait-il soigner ? Le jeune garçon prit alors sa main, en boitant un peu il pouvait réussir à marcher.

" C'est bon, je pense que j'y arriverait..."

Apres avoir dit ça, il regarda son interlocuteur et dit:

"Euh.... Merci"

Il voulait lui montrer qu'il lui était reconnaissant mais comment ? Il ne pouvait dire que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Matteo Gardenia
Habitant


avatar

Habitant

Messages : 31
Date d'inscription : 31/08/2010
Age : 29
Localisation : Dans une ville sombre et sinistre, où seule la folie de certains entraîne le malheur des autres...
MessageSujet: Re: Sur ce qui fut autrefois une place... [Akemi]   Jeu 2 Sep - 13:52

  • L’adolescent semblait surpris de l’intervention de Matteo, il était vrai que d’habitude dans cette ville c’était la règle du chacun pour soi. Mais en agissant ainsi on ne pouvait pas aller bien loin, Matteo avait fini par le comprendre, tout comme ses ennemis l’avaient compris bien avant lui. C’était d’ailleurs la raison pour laquelle ils s’en prenaient toujours à des personnes seules et isolées. Ils s’assuraient toujours d’être en supériorité numérique par rapport à leur(s) cible(s), c’était d’ailleurs pour cela que Matteo pensait qu’il n’était pas bon pour eux de s’éterniser ici. En effet le vacarme que les poutres avaient provoqué en tombant avait sans aucun doute alerté les complices de cet homme à présent enterré sous cet amas de métal. Le garçon semblait pouvoir se déplacer, certes sa blessure devait l’handicaper mais Matteo n’avait pas le temps de se montrer douillet avec lui. Il l’aida alors à se relever, celui-ci une fois debout le remercia alors pour son aide, Matteo eut alors un petit rictus et lui répondit.

    « Tu pourras vraiment me remercier une fois qu’on sera en sureté. »

    Car en effet des bruits de pas de course se faisaient déjà entendre dans les autres ruelles, dans quelques instants les complices de cet homme allaient débarquer et Matteo doutait fort que son pouvoir, aussi puissant soit-il, puisse lui permettre de se débarrasser de tous ces Hanteurs qui rappliquaient. Ceux-ci devaient en effet posséder tout comme lui un don surnaturel à ne pas sous-estimer, de plus s’il avait pu avoir ce premier Hanteur d’un coup, c’était parce qu’il avait pu bénéficier d’un effet de surprise. A présent les autres allaient se montrer méfiants, Matteo jeta alors un rapide coup d’œil dans les alentours. Leurs ennemis semblaient arrivés de partout, et s’échapper en empruntant l’une des ruelles qui s’offraient à eux ne semblait pas être la meilleure option pour éviter une confrontation. Il leur restait alors qu’une possibilité pour espérer échapper à leur folie meurtrière, se cacher dans l’un des bâtiments qui se trouvaient dans cette rue.

    « On va aller se cacher dans ce bâtiment là-bas. » Lui dit-il tout en lui montrant le bâtiment en question. « Tu m’excuseras mais il faut faire vite. »

    Sitôt ses paroles prononcées, Matteo divisa une nouvelle fois son âme et en envoya une partie dans chacun des vêtements de l’adolescent. Coincé dans ses vêtements qui prenaient en quelque sorte vie sous ses yeux, le jeune garçon était tel un pantin articulé qui lévitait à présent à peine à vingt centimètres du sol. Cela devait lui faire bizarre de se faire ainsi contrôler, étant donné la nature de son propre pouvoir, mais Matteo ne le contrôlait pas vraiment. Tout ce qu’il avait sous son contrôle c’était ses vêtements, et le fait est qu’il était dedans. Sans qu’il puisse donc vraiment faire autre chose que de gesticuler vainement dans les airs, Matteo le fit léviter jusqu’au bâtiment et passer à travers une fenêtre aux vitres brisées. Notre ami le suivi aussitôt lui aussi à l’intérieur du bâtiment, en empruntant la même voie d’entrée que son ami d’infortune. Il l’installa dans un coin sombre de la pièce et récupéra ses fragments d’âme dans son corps, il n’en avait laissé qu’un seul, celui qu’il avait précédemment envoyé dans le corps de ce jeune garçon.

    {{A présent évites de parler, si tu veux me dire quelque chose tu n’as qu’à le penser.}}

    Mine de rien l’utilisation répétitive de son pouvoir avait quelque peu fatigué Matteo, en effet c’était la première fois qu’il en faisait autant usage en peu de temps. Mais il n’avait cependant pas encore atteint ses limites qu’il avait appris à connaître avec le temps, il savait donc très bien doser son pouvoir bien qu’il n’en avait pas encore un contrôle absolu. A présent dans la rue, on pouvait entendre plusieurs hommes, dont une partie essayait de déloger leur compagnon qui avait apparemment survécu à la chute des poutres. Il restait à espérer que celui-ci ne les avait pas vus se réfugier dans ce bâtiment et qu’il n’allait pas renseigner ses alliés sur leur cachette. La situation n’était vraiment pas des plus enviables, mais Matteo avait su éviter le pire pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nekoservant.bbactif.com/forum.htm
Invité


avatar

Invité
MessageSujet: Re: Sur ce qui fut autrefois une place... [Akemi]   Ven 3 Sep - 16:14

Akemi savait qu'il avait été sauver in-extremis par le garçon. et il lui en était vraiment reconnaissant. Mais il se demandait quelque chose, pourquoi l'avait-il sauver ? Il aurait très bien pu se sauver et le laisser à la merci de l'homme qui était maintenant enseveli sous des poutres. On en entendait déjà d'autres arriver. Akemi lui aussi pourrait réussir à se défendre, mais il n'avait presque jamais utiliser son pouvoir, peut être une fois juste pour essayer, mais c'était tout, il ne l'avait jamais essayer non plus sur des êtres humains. Alors il ne savait pas comment il réussirait à se défendre si ils étaient cernés par une dizaine d'hommes qui ne leur voulaient pas du bien, en plus, Akemi ne pouvait pas utiliser son pouvoir comme ça. il avait réussi pour le moment à l'utiliser deux fois, et pas plus d'une dizaine de secondes à chaque fois.

« Tu pourras vraiment me remercier une fois qu’on sera en sureté. »

Le jeune garçon acquisa de la tête tout en se retournant pour savoir d'ou venait les bruits de pas qui semblaient maintenant très proches. Ils fallait qu'ils se dépêche si ils ne voulaient pas être coincés. Akemi jeta un petit coup d'œil vers le jeune homme qui l'avait sauver. Ce dernier semblait sûr de lui, et Akemi l'avait bien vu, il avait un pouvoir bien étonnant, il n'avait toujours pas comprit de quoi il s'agissait d'ailleurs. Il savait que presque tout ceux qui étaient là avaient quelque chose de particulier pour pouvoir se défendre, lui, son pouvoir consistait à contrôler qui il voulait pendant un temps limiter, pour faire cela, il suffisait qu'il le veuille vraiment, et qu'il touche la personne à qui il voulait le faire.

« On va aller se cacher dans ce bâtiment là-bas. » Lui dit-il tout en lui montrant le bâtiment en question. « Tu m’excuseras mais il faut faire vite. »

Le bâtiment en question ressemblait plus à un gros bloc gris en démolition qu'à autre chose, et Akemi n'était pas trop rassuré à l'idée de rentrer la dedans, mais il n'y avait pas d'autre solutions, la petite ruelle ou ils étaient commençait à résonner avec tout les bruits de pas qui arrivaient. Akemi s'apprêta à suivre la garçon, mais il en eut pas le temps. Son corps ne semblait plus lui obéir, et puis, il se retrouva à une quinzaine de centimètre du sol. Il avait beau s'agiter dans tout les sens, il ne pouvait rien faire. Etait-ce encore le pouvoir de ce garçon ? Akemi n'en avait aucune idée, mais comme ce dernier semblait rester tout à fait impassible, il se dit que c'était sûrement ça. Il se laissa faire. Il passa par une fenêtre brisée et il se retrouva dans une grande salle qui semblait avoir été dévastée. Il y avait sûrement du avoir des séisme auparavant. Akemi avait maintenant retrouver l'usage de son corps.

{{A présent évites de parler, si tu veux me dire quelque chose tu n’as qu’à le penser.}}

Au début, Akemi trouvait cela bizarre, il n'arrivait pas à savoir quel était la nature de cet étrange pouvoir, mais il n'osait pas poser cette question, il fallait qu'il trouve quelque chose à dore, il réfléchit un peu, et puis la question qu'il s'était poser intérieurement refit surface. Pourquoi l'avoir sauvé ? Cela semblait un peu malpoli de la dire comme ça mais il ne trouvait rien d'autre.

* Je te remercie vraiment de m'avoir sauver, mais... pourquoi m'avoir aider ?*

Akemi posa un regard interrogateur vers son interlocuteur en attendant une réponse de ce dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Matteo Gardenia
Habitant


avatar

Habitant

Messages : 31
Date d'inscription : 31/08/2010
Age : 29
Localisation : Dans une ville sombre et sinistre, où seule la folie de certains entraîne le malheur des autres...
MessageSujet: Re: Sur ce qui fut autrefois une place... [Akemi]   Ven 3 Sep - 17:03

  • Dehors dans la rue, les Hanteurs commençaient à s’agiter, ils étaient visiblement à leur recherche mais n’avaient aucune idée de l’endroit où nos deux amis avaient pu s’éclipser. Matteo les entendait se disperser un peu partout dans les autres ruelles, visiblement ils n’avaient pas pensé qu’ils auraient pu se cacher dans un bâtiment si proche de leur position actuelle. Avec un peu de chance, ils allaient quitter les environs sans les avoir retrouvés et c’était ce qu’espérait Matteo de tout son cœur. Grâce au lien qui l’unissait à la parcelle de son âme qu’il avait envoyé dans ce garçon, Matteo était à présent capable d’entendre les pensées de celui-ci. Celui-ci le remerciait de l’avoir sauvé mais s’interrogeait sur la raison qui l’avait poussé à prendre de tels risques. Sans même le regarder, le regard toujours dirigé vers la fenêtre où il avait une vue sur l’extérieur, Matteo lui répondit par l’intermédiaire de son fragment d’âme.

    {{ Si je ne t’avais pas aider, j’aurais eu l’impression d’avoir perdu toute trace de mon humanité. }}

    En effet dans cette ville les hommes étaient pratiquement considérés comme des bêtes. Des animaux qui étaient les proies de chasseurs se faisant appelés Hanteurs. Les conditions de vie dans cette ville imposaient deux règles dont on pouvait difficilement se défaire, la loi du plus fort et la loi du chacun pour soi. Ces deux règles étaient à la source du chaos qui régnait sur cette ville depuis bien longtemps, en un mois d’existence dans cette ville Matteo n’avait fait que subir ces règles. Mais à présent il avait envie de les renverser, de renverser ce pouvoir qui régnait sur cette ville, et sauver ce garçon était aussi l’acte qui montrait sa résolution à se changer d’abord lui, et après ce monde. A l’extérieur les choses semblaient déjà se calmer mais on pouvait toujours entendre des hommes se hâter dans les rues à leur recherche.

    {{ Au fait comment t’appelles-tu ? Moi, c’est Matteo, Matteo Gardenia. }}

    Matteo avait pris soin de répéter son nom, car après tout quand on arrivait dans ce monde c’était à peu près la seule chose qui nous restait. Mis à part çà Matteo avait toujours son bento aux trois quarts entamés dans son petit sac en bandoulière, il avait bien envie de le terminer mais le moment était mal choisi. Il fallait encore attendre au préalable que les choses se calment dehors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nekoservant.bbactif.com/forum.htm
Invité


avatar

Invité
MessageSujet: Re: Sur ce qui fut autrefois une place... [Akemi]   Ven 3 Sep - 19:11

Cela faisait bizarre à Akemi de parler comme ça dans sa tête et que le garçon l'entende tout de même. Mais après tout, il fallait qu'il s'y fasse, tout était étrange dans cette ville. Le jeune homme espérait aussi que les hommes qui s'étaient sûrement mis à leur recherche n'aurait pas l'idée de venir les chercher ici, mais en même temps, il était presque sûr qu'ils ne viendraient pas dans ce bâtiment, de toute façon, il ne pouvaient pas emprunter la porte d'entrée, il y avait eut une sorte d'éboulement et la porte avait été complètement balayée, elle était maintenant sous des tas de décombre et même si ces homme le voulaient, il ne pourraient rentrer par cet endroit là. Mais peut être que l'un d'entre eux avait le pouvoir de la lévitation ou bien quelque chose comme ça, et là, il pouvait les retrouver. Mais Akemi se chassa tout de suite cette idée de la tête, personne ne viendraient fouiller par ici.

{{ Si je ne t’avais pas aider, j’aurais eu l’impression d’avoir perdu toute trace de mon humanité. }}

C'est vrai qu'ici, on devenait très vite seul au monde, et Akemi le savait bien, il était rester longtemps cacher, à observer les rares gens qu'il y avait ici aller et venir, certains semblaient être en train de chercher quelque chose, ils avaient tous le même uniforme, et Akemi savait que c'était une très mauvaise idée de les approcher, ils n'avaient pas l'air très commode. Surtout depuis le jour ou le jeune garçon avait vu qu'ils avaient tué quelque, juste sous ses yeux. Et lui, il était rester terré dans sa cachette, il n'avait rien fait, tout à coup, il avait honte. Lui, il s'était fait sauver, et il en était bien content, mais il n'avait rien tenter de son côté pour aider les autres. Il se dit que des qu'il le pourrait, il se mettrait lui aussi à aider les autres, comme ce jeune garçon l'avait aidé.

{{ Au fait comment t’appelles-tu ? Moi, c’est Matteo, Matteo Gardenia. }}

Soudain, Akemi releva la tête, il ne savait même pas pourquoi il avait fait cela, peut être par-ce-que c'était la première fois que dans ce monde que quelqun lui demandait comment il s'appelait, même peut être la première fois tout court, aussi loin qu'il s'en rappelait, on ne lui avait jamais demander son nom. Akemi fut tout content de répondre à cette question:

* Moi je m'appelle Akemi Aozuki, ravi de te connaître !*

Akemi attendait maintenant une réponse de son interlocuteur.


Revenir en haut Aller en bas
Matteo Gardenia
Habitant


avatar

Habitant

Messages : 31
Date d'inscription : 31/08/2010
Age : 29
Localisation : Dans une ville sombre et sinistre, où seule la folie de certains entraîne le malheur des autres...
MessageSujet: Re: Sur ce qui fut autrefois une place... [Akemi]   Ven 3 Sep - 20:20

  • Akemi Aozuki, tel était donc son nom, un nom aux consonances bien japonaises mais çà Matteo l’avait déjà deviné depuis bien longtemps. Dès le premier regard posé sur lui, dès les premières paroles qu’il avait prononcé, il avait vu qu’il était d’origine asiatique et s’était donc adressé à lui en japonais. En y repensant s’ils n’avaient pas parlé la même langue, l’intervention de Matteo aurait été quelque peu plus difficile car Akemi n’aurait peut-être pas pu comprendre tout de suite les bonnes intentions de notre ami. Mais en y repensant la plupart des victimes de cette ville étaient japonaises, à croire que ce phénomène étrange qui happait les gens dans ce monde ne s’était concentré qu’au Japon. Jusqu’à présent Matteo n’avait pas trop cherché à comprendre les fondements de ce monde, il ne s’était contenté que de l’essentiel que de ce qui était facile d’apprendre sans risquer sa vie. D’un geste machinal, il redressa ses lunettes sur son nez, sur son visage une expression pensive, comprendre cet endroit n’allait pas être chose facile.

    {{ Dis-moi çà va faire combien de temps que tu es ici ? }}

    Bien qu’il en doute fort bien, Matteo voulait savoir si par hasard il n’était pas devenu habitant de cette ville depuis plus longtemps que lui et que donc, si par hasard, il ne pouvait pas l’éclairer un peu sur celle-ci. Mais bon les chances que ce soit le cas étaient minces, de plus il était possible qu’il ait perdu toute notion du temps car à cause des ses nuages sombres il était difficile de faire la distinction entre le jour et la nuit. Matteo, lui, avait encore une montre sur lui mais il ignorait quand la pile de celle-ci finirait par s’user et rendre l’âme. Petit à petit il perdait tout ce qui le rattachait au vrai monde, il s’était délesté de son téléphone portable, de ses cours d’italien, de son argent et de tout ce qui lui était désormais inutile dans ce monde. Il n’avait gardé avec lui que son petit sac en bandoulière qui ne contenait que ce qui pouvait encore lui être nécessaire. Matteo regrettait vraiment l’époque où il vivait la vie de ses rêves dans un monde normal en paix, mais il en était sans doute pareil pour tous les prisonniers de cette ville. Et l’acceptation de leur sort était une étape difficile et importante mais qui restait incontournable si on voulait espérer survivre dans ce monde.

    Dehors on n’entendait à présent plus rien, mais il était encore trop tôt pour eux de sortir. Le risque qu’un Hanteur soit resté aux aguets étaient bien trop élevé, Matteo préférait attendre encore une heure si pas plus pour être sûr qu’ils aient renoncé pour cette fois à les attraper et sans aucun doute les éliminer. Matteo se mit alors à penser avec ironie qu’il écrirait bien un livre sur cette ville s’il y en sortait un jour. Il était en tout cas sûr et certain qu’il aurait un réel succès plus que son premier ouvrage, mais bon il était beau de rêver et de garder espoir bien tout autour d’eux semblait les condamner. Matteo n’avait plus aucun doute sur ce qui lui restait à faire, en apprendre plus sur cette ville et son origine était la clef qui lui permettrait d’en sortir. Quoi qu’il en soit, il retourna son attention sur Akemi qui répondait à la question qu’il lui avait posé précédemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nekoservant.bbactif.com/forum.htm
Invité


avatar

Invité
MessageSujet: Re: Sur ce qui fut autrefois une place... [Akemi]   Sam 4 Sep - 12:47

Akemi avait donné son nom à Matteo, il ne se méfiait maintenant plus du tout de se dernier. C'était bien la première fois depuis qu'il était ici qu'il parlait aussi longtemps avec quelqun, peut être quelques semaines auparavant, Akemi avait essayer de trouver des gens avec qui parler, car il en avait marre d'être seul, mais bien sûr, il n'avait trouver personne dans les sombres ruelles de cette ville, comme si il était le seul à y être prisonnier. C'est d'ailleurs ce qu'il s'était dit, à la force de ne voir personne, il pensait être seul dans ce monde. Mains deux ou trois jours plus tard, il avait enfin croiser des personnes. Enfin... croiser, il était juste resté à les entendre parler, il n'osait pas les approcher, mais déjà entendre parler quelqun alors qu'il était rester presque un mois sans entendre le soulagea énormément.

{{ Dis-moi çà va faire combien de temps que tu es ici ? }}

En entendant cette question, Akemi leva les yeux vers Matteo, il avait perdu la notion du temps depuis bien longtemps. Mais si il devait vraiment, le dire, il pensait être arriver ici depuis au moins deux ou trois mois. Même si il avait l'impression d'y être depuis des années, il n'avait pas comprit comment il avait atterrit ici, il avait fuguer de chez ses parents, ensuite il était arrivé dans une grande forêt, et puis après être passer par deux troncs d'arbre qui formait une sorte de passage, il était arriver dans cette ville. Il avait longuement essayer de se rappeler d'un petit détail, qui pourrait tout expliquer, mais vraiment, il ne se rappelait que de ça. Alors il s'était dit que si il voulait sortir d'ici, devrait peut être se monter contre les créatrices qui faisaient leur lois ici. Au début, il avait un peu peur, il savait de quoi elles étaient capable, et il voulait juste rester cacher sans rien dire, mais après avoir longuement réfléchit, il s'était dit que cela ne servirait à rien. Alors il avait décider d'être contre les créatrices.

* Je ne sais plus depuis combien de temps je suis ici, peut être depuis deux ou trois mois, je ne sais pas en détail, je sais juste que j'était dans une forêt, je suis passer entre deux troncs d'arbre qui faisait d'ailleurs grandement penser à une sorte de passage, et je me suis retrouvé ici...*

Akemi n'entendait plus rien dehors, peut être que tout les hommes étaient partit, il essaya de se lever, avec l'appui du mur il y arriva. Et ensuite, il regarda par le fenêtre brisée, il ne semblait plus y avoir personne, ils étaient sûrement partit dans un autre endroit, et le jeune garçon pensait qu'ils pourraient peut être ressortir du grand bâtiment dans lequel ils s'étaient réfugier.

* Tu penses que l'on peut sortir ? Je n'entend plus rien dehors*

Akemi se laissa glisser contre le mur en attendant que Matteo lui réponde, il repensa soudain à sa blessure, cette dernière lui faisait encore un peu mal, mais beaucoup moins qu'avant, et ça ne saignait plus, Akemi pensait que maintenant il pourrait marcher, il boiterait un peu mais il était déjà très content d'avoir été sauver aujourd'hui et il se dit qu'il ferait tout pour essayer de marcher correctement, il espérait juste que les hommes ne soit pas dehors en train de les attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Matteo Gardenia
Habitant


avatar

Habitant

Messages : 31
Date d'inscription : 31/08/2010
Age : 29
Localisation : Dans une ville sombre et sinistre, où seule la folie de certains entraîne le malheur des autres...
MessageSujet: Re: Sur ce qui fut autrefois une place... [Akemi]   Sam 4 Sep - 15:44

  • Visiblement il avait perdu la notion du temps et ne savait pas exactement depuis combien de jours voir de semaines il était là, il donna quand même comme réponse à Matteo la durée approximative de deux trois mois. Cela surprit un peu notre ami d’entendre qu’il était présent dans cette ville depuis plus longtemps que lui, en effet vu son manque d’expérience face au danger, Matteo aurait pensé qu’il était arrivé ici depuis tout au plus une semaine. De plus il ne semblait pas contrôler son pouvoir, mais encore fallait-il qu’il en ait un car rien ne laissait penser pour le moment qu’il possédait un don particulier. Il était donc possible que certaines personnes arrivent dans cette ville et ne développent aucun don. Si tel était le cas, ces personnes étaient donc les plus vulnérables, condamnées à une mort certaine à moins qu’elles ne trouvent une personne plus forte qu’elle acceptant de les protéger. Mais ce genre de personne était rare dans cette ville, le nombre d’habitant qui aurait agis comme Matteo aujourd’hui pourrait se compter sur les doigts de la main. Enfin là n’était pas ce qui dérangeait Matteo, celui-ci prêtait plus attention aux circonstances qui avait fait chavirer Akemi dans ce monde. En effet, elles étaient complètement différentes de celles de Matteo, lui avait basculé dans cette cité en plein milieu d’une rue bondée alors que pour Akemi cela s’était passé en pleine forêt. Cela laissait donc supposer qu’il avait plusieurs voies d’entrée dans ce monde, cela impliquait peut-être qu’il existait plusieurs voies de sorties. Et si c’était le cas, il restait encore à les trouver, ce qui promettait d’être difficile.

    Akemi s’était à présent rapproché de la fenêtre pour observer l’extérieur qui semblait à présent des plus silencieux, cependant malgré le calme apparent Akemi hésitait à sortir de leur cachette et préféra demander l’avis de Matteo sur la question. Matteo, par le biais de la parcelle d’âme qui habitait Akemi, pouvait voir ce que le jeune garçon voyait. L’extérieur lui semblait aussi à présent sûr mais il demeurait méfiant, car la moindre erreur ici pouvait être lourde de conséquences. Il réfléchit alors un bref instant avant de finalement se relever. Apparemment il semblait être décidé à bouger de leur cachette, cependant il ne comptait pas sortir de ce bâtiment de la même manière qu’ils y étaient rentrés.

    {{ On va sortir mais pas par là, ce bâtiment doit avoir d’autres sorties, nous allons emprunter l’une d’elles. }}

    C’était ce qu’il y avait de mieux affaire pensait-il, cependant bien qu’il le disait, il n’était absolument pas sûr que les autres voies de sorties de ce bâtiment n’étaient pas condamnées par de multiples débris et gravats. Quoi qu’il en soit ils devaient en avoir le cœur net, Matteo partit alors le premier s’engageant alors dans un sombre couloir dont l’abouchement restait incertain. N’ayant rien pour s’éclairer, Matteo devait avancer avec prudence et se doutait que son compagnon d’infortune devait faire de même. Au bout d’un moment, il aperçut une faible lumière un peu plus loin, c’était celle de l’extérieur, il ne lui restait plus qu’à s’en rapprocher et voir où cette porte de sortie donnait.


Dernière édition par Matteo Gardenia le Sam 4 Sep - 20:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nekoservant.bbactif.com/forum.htm
Invité


avatar

Invité
MessageSujet: Re: Sur ce qui fut autrefois une place... [Akemi]   Sam 4 Sep - 19:07

A l'extérieure, il ne semblait plus y avoir de bruit, peut être que les hommes qui les poursuivaient étaient partis, mais Akemi était un peu inquiet, il avait peur qu'ils soient encore là à les attendre. C'est pour ça qu'il avait préférer demander à Matteo ce qu'ils devaient faire, il n'avait pas tellement confiance en lui, alors il préférait demander l'avis de ce dernier. Le jeune garçon arrivait maintenant à se lever et à marcher presque correctement. Il était vraiment reconnaissant envers Matteo, si il n'avait pas été là, il serait mort à l'heure qu'il est. Il trouvait par ailleurs que ce dernier avait un bien étrange pouvoir, il savait maintenant que presque toute les personnes qui étaient là avaient des pouvoirs bien étranges, il ne savait même pas contrôler le sien, il avait déjà essayer sur des petits animaux qui étaient là, mais cela ne marchait pas à tout les coups, des fois, il n'y arrivait pas. Ou même des fois, même si il le voulait pas, il pouvait contrôler ce qu'il touchait. Mais heureusement, cela ne dépassait jamais dix secondes, et si il l'utilisait plus de deux fois, il risquait de s'évanouir, car à chaque fois qu'il l'utilisait, cela entraînait chez lui une grande perte d'énergie. Ca lui était déjà arriver plusieurs fois, et maintenant, il savait un tout petit mieux le contrôler.

{{ On va sortir mais pas par là, ce bâtiment doit avoir d’autres sorties, nous allons emprunter l’une d’elle. }}

Le jeune garçon au cheveux blancs acquisa, de toute façon, il n'y avait pas d'autre solutions, si ils ressortaient, les hommes risquaient de les apercevoir, et il fallait bien qu'ils sortent un jour d'ici. Il se releva donc du mieux qu'il pu, et, en s'appuyant un peu contre le mur, il marchait presque normalement. Apres avoir un peu marcher, Akemi pu apercevoir un petit filet de lumière, il semblait y avoir une sortie pas là bas, toujours appuyer contre le mur et en suivant Matteo. Ils arrivèrent dans une sorte de grande forêt, elle semblait s'étendre à l'infinis. Cela rappelait à Akemi le jour ou il était partit de chez lui. Si il aurait su, il ne serait jamais partit, même si il devait supporter les moqueries de sa sœur et des autres, il voulait maintenant plus que tout au monde retourner avec sa famille. Et peut être que s'ils cherchaient bien, il pourrait retrouver une sortie. Alors il pensa pour que Matteo puisse l'entendre:

* On peut passer par cette forêt, qu'en dit-tu ?*

Akemi avait un peu peur, cette forêt était vraiment sombre, plus que le ciel et quand on regardait de plus prés, on avait l'impression de s'enfoncer dans les ténèbres, mais c'était peut être le seul moyen pour ressortir d'ici, Akemi en doutait un peu, mais si il n'espérait jamais, il ne trouverait jamais rien. Ils s'étaient arrêter devant cette immense bois qui ne lui inspirait aucune confiance. Il pensait aussi qu'il y avait peut être une cachette, il y en avait sûrement, et si c'était la cas, il pourrait enfin dormir un peu, car la nuit dernière il n'avait dormit que deux ou trios heures, et il commençait à avoir sommeil. Il jeta un regard vers Matteo pour écouter sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Matteo Gardenia
Habitant


avatar

Habitant

Messages : 31
Date d'inscription : 31/08/2010
Age : 29
Localisation : Dans une ville sombre et sinistre, où seule la folie de certains entraîne le malheur des autres...
MessageSujet: Re: Sur ce qui fut autrefois une place... [Akemi]   Sam 4 Sep - 20:31

  • Matteo avait été surpris que cette sortie débouche sur une forêt, car après tout il était persuadé de se trouver au centre de cette ville maudite. Mais bon avec tout ce que cette ville avait d’étranges, ce genre de chose ne l’impressionnait plus tellement. Cette forêt ne semblait visiblement pas être un endroit fréquenté par les Hanteurs, mais Matteo craignait que d’autres dangers se cachent dans celle-ci. Depuis son arrivée, Matteo avait toujours pris soin de rester au milieu des bâtisses de la ville, résultat il ne connaissait rien des alentours de celle-ci. De plus lorsqu’il regardait cette sombre forêt, Matteo était parcouru par un étrange sentiment d’insécurité. Ce n’était pas la première fois que cela lui arrivait mais c’était par contre la première fois que celui-ci était aussi fort. Au moment où Akemi lui demanda s’ils pouvaient traverser cette forêt, Matteo rappela son fragment d’âme en lui. En effet il jugeait qu’il n’y avait plus de danger imminent dans les alentours et qu’ils pouvaient donc parler de vive voix.

    « Pour être honnête, je ne préfère pas m’y aventurer. »

    Voilà qui était dis, Matteo préférait se fier à ce qu’il connaissait déjà un peu plutôt qu’à ce qu’il ne connaissait pas du tout. Il préférait donc rester dans l’enceinte de la cité même si la présence des Hanteurs représentait un réel danger. Il jeta alors un coup d’œil autour de lui, la forêt semblait s’étendre sur plusieurs centaines de mètres et entourer la ville. L’air pensif, il finit par se décider que le mieux pour le moment était de longer le chemin qui délimitait la partie forestière de la partie urbaine. Il y avait de forte chance ainsi qu’il retrouve une autre voie d’entrée pour retourner à l’intérieur de la ville, où ironiquement il se sentait plus en sécurité qu’à la lisière de cette forêt. Cependant si Akemi voulait se risquer à traverser cette forêt, Matteo n’allait pas l’en empêcher, après tout il l’avait sauvé, mais cela ne voulait pas dire pour autant qu’ils allaient à présent faire route ensemble.

    « Je préfère longer les murs de la ville à la recherche d’une autre entrée, mais libre à toi de faire ce que tu veux à présent. »


    Il pouvait décider de le suivre, ou au contraire s’il pensait vraiment trouver une sortie à cet enfer par le biais de cette forêt, il pouvait très bien poursuivre son propre chemin à travers celle-ci. Quoi qu’il en soit il se devait de faire son choix, Matteo quand à lui s’était déjà remis en route et marchait lentement aux abords de la ville, tout en regardant les bâtiments en ruine qui se présentaient à lui. La plupart avait leur voie d’accès obstruée, il allait donc lui falloir marcher un moment avant de trouver ce qu’il cherchait. Tout en marchant il sentait sur sa gauche un air glacial qui émanait de la forêt, visiblement la température à l’intérieur de celle-ci semblait beaucoup plus basse que celle de l’extérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nekoservant.bbactif.com/forum.htm
Invité


avatar

Invité
MessageSujet: Re: Sur ce qui fut autrefois une place... [Akemi]   Dim 5 Sep - 11:36

Apres être sortit du bâtiment, Akemi et Matteo étaient arrivés dans ce qui semblait être une grande forêt qui s'étendait à perte de vue. Il n'y avait pas l'air d' y avoir du monde à l'intérieur, et cela semblait être une bonne cachette pour échapper au hommes et aux créatrices, Akemi avait déjà décidé d'y aller.

« Pour être honnête, je ne préfère pas m’y aventurer. »

Même si Matteo ne voulait pas y aller, Akemi lui voulait absolument essayer, après tout, il n'avait rien à perdre, sauf de trouver là bas quelqun qui lui voudrait du mal, mais il avait vraiment envie d'essayer. Apres tout, il ne semblait y avoir de danger puisque Matteo avait parler à voix haute. Le jeune garçon au cheveux blancs s'approcha de là ou commençait le grand bois. A l'intérieure de celui-ci, il semblait faire complètement nuit. Mais cela n'arrêtera pas Akemi qui était vraiment décidé à y aller. Apres tout, lui aussi avait un pouvoir, et il saurait se défendre si quelqun l'attaquait, et puis cette forêt était tellement grande qu'il fallait qu'il n'ait vraiment pas de chance pour tomber sur quelqun de méchant. Voilà les arguments qu'avait Akemi pour vouloir pénétrer dans cette forêt.

« Je préfère longer les murs de la ville à la recherche d’une autre entrée, mais libre à toi de faire ce que tu veux à présent. »

Matteo lui, ne semblait pas emballer à l'idée d'aller dans les bois. Mais Akemi lui, se disait qu'il y avait sûrement plein sortie en y allant. Il était dans les bois avant d'arriver dans la ville, alors peut être qu'en retournant dans les bois, il retrouverait quelque chose. Matteo s'était mis à marcher en longeant les murs qui séparait la forêt de la ville.

" Très bien, alors moi je passe par la forêt, encore merci pour tout à l'heure "

Presque aussitôt, Akemi s'aventura dans la forêt. Presque aussitôt, l'atmosphère changea, il faisait beaucoup plus froid, et il faisait tellement noir que le jeune garçon ne voyait presque pas. Mais cela ne l'arrêta pas. Il continuait à marcher vers le nord, il voulait faire exactement le même chemin que quand il était dans las bois le jour ou il était partit de chez lui.

Revenir en haut Aller en bas
Matteo Gardenia
Habitant


avatar

Habitant

Messages : 31
Date d'inscription : 31/08/2010
Age : 29
Localisation : Dans une ville sombre et sinistre, où seule la folie de certains entraîne le malheur des autres...
MessageSujet: Re: Sur ce qui fut autrefois une place... [Akemi]   Dim 5 Sep - 18:24

  • Akemi semblait bien décidé à passer par cette forêt, Matteo ne l’empêcha donc pas de faire comme il l’entendait. Il espérait néanmoins qu’il n’allait pas mourir bêtement là-bas. Leurs chemins se séparaient donc ici pour un temps incertain, Matteo ne se retourna même pas pour voir disparaître Akemi dans les ténèbres de cette forêt. Ses yeux étaient dirigés uniquement sur les bâtiments. Au bout d’une bonne dizaine de minutes de marche, il finit par en trouver un dont la voie d’accès n’était pas obstruée. Avec prudence, il s’en approcha et pénétra à l’intérieur de celui-ci, bien que depuis l’extérieur il semblait parfaitement en ruine comme ses semblables, l’intérieur était encore en assez bon état. De plus certains vêtements délaissés dans un coin laissaient penser à Matteo que le lieu avait été habité, mais il ignorait depuis combien de temps et ignorait encore plus si l’endroit l’était encore. Matteo pensait alors que l’endroit avait peut-être servi de refuge un moment, mais que avec l’arrivée des Hanteurs dans les parages qu’il avait été délaissé à la hâte. Il décida alors de fouiller un peu l’endroit pour voir s’il n’y avait rien d’intéressant à emporter. Mais au bout de dix minutes, il devait se rendre à l’évidence que tout ce qui pouvait être encore utile avait été emporté par ses précédents propriétaires.

    ** Qu’est-ce que ?! **

    Matteo avait soudainement entendu du bruit derrière lui, mais à son grand soulagement ce n’était qu’un rat qui dans sa course avait entraîné un bout de vêtement et plusieurs petites pierres qui avait fait monter la tension de Matteo un bref instant. Il était inutile de rester ici d’avantage plus longtemps, Matteo se mit alors à explorer le reste du bâtiment et trouva finalement une autre sortie qui le reconduisit dans le centre ville. Les Hanteurs semblaient avoir quitté les lieux, mais cela pour combien de temps ? Quoi qu’il en soit Matteo se remit en route tout en sortant de son sac son bento qu’il put enfin terminer au plus grand soulagement de son estomac.
    [ ~ Fin du topic ~ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nekoservant.bbactif.com/forum.htm
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Sur ce qui fut autrefois une place... [Akemi]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sur ce qui fut autrefois une place... [Akemi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Torment Town :: Torment Town : Archives Secrètes :: Archives du Monde Nouveau-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit