AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



Le forum reprend du service !
Nous aurons bien besoin de vous pour le faire tourner à nouveau.

Un évent est en cours de préparation. Si je vous dis "magie" ...?

Un recensement est en cours pour les anciens :
ici

Partagez | 
 

 Alyss, on ne tourmente pas assez par ici... [Validé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alyss La Sanglante
Hanteur


avatar

Hanteur

Messages : 1
Date d'inscription : 28/08/2010
Age : 22
MessageSujet: Alyss, on ne tourmente pas assez par ici... [Validé]   Sam 28 Aoû - 10:34

Alyss

  • Nom : La Sanglante
  • Prénom : Alyss
  • Surnom : La Sanglante
  • Âge : 27 ans
  • Sexe : ( ) Masculin | (X) Féminin
• Histoire :

Une Naissance au milieu de nul part...


Le froid mordait la peau frêle de la jeune fille accroupie au milieu de nul part. Ses yeux lumineux lançaient des éclaires aux loups qui l'entouraient. Elle ne pouvait pas courir, fatiguée comme elle était. Son gros ventre lui prenait beaucoup d'énergie. Sa main aussi pâle que la neige qui descendait lentement du ciel et recouvrait ses cheveux se posa sur ce ventre rond. La jeune femme n'allait pas tarder à avoir un enfant. Un bel enfant qu'elle aurait aimé et protégé contre ce monde tourmenté de toute part! Pourtant ça ne lui serait pas possible pour le moment. Même peut-être jamais. Si elle ne pouvait point assurer à son enfant la sécurité qu'une mère devait lui apporter toute une vie, elle le ferait durant les premiers instants de sa vie! La jeune femme, qui commençait lentement à être engourdie par le froid paralysant, se releva pour faire face aux loups. Pourquoi la chassaient-ils? Ils n'avaient pas l'air affamés! Pourtant, c'était clair, ils voulaient l'emporter. Mais ils restaient tous plantés devant elle sans faire le moindre geste d'attaque. Pourquoi? La jeune femme, prisonnière par les rochers dans son dos, ne pouvait aller que de l'avant ou sur son côté droit. Elle ne pouvait pas courir, trop fatiguée: elle risquerait de s'évanouir et ce n'était pas la solution. Lentement, elle fit un pas hésitant vers la gauche, les loups grognèrent en la suivant de leurs yeux jaunes. Pourquoi ne sautaient-ils pas sur elle? Ils restaient là, immobile, leur langue léchant leurs babines pendantes. Soudainement, la jeune femme eut une illumination. Ils attendaient le chef de la meut bien sur! Un maigre espoir alluma ses yeux et elle se mit à marcher du pas le plus vif qu'elle le pouvait vers une forêt. Les loups grognèrent plus fort mais la jeune femme essayait de rester concentrée sur son but: la forêt. Cette grande forêt où de la brume flottait à quelques centimètres au dessus du sol. Inquiétant endroit! La jeune femme sentit une agitation dans son ventre. Oh non, déjà? Elle hâta le pas pour se terrer dans une grotte. Une grotte très profonde où de longues stalactites de pierre pendaient du plafond magistralement. La jeune femme se sentit apaisé. Les loups n'entraient généralement pas dans la forêt. Mais être là, seule, au milieu de nul part, ce n'était pas très rassurant! De plus, survivrait-elle à son accouchement? Si elle mettait bat ici, comment ferait-elle par la suite? Mais tout ça serait pour plus tard! Elle n'abandonnerait pas son enfant, elle était forte!

Elle sentit soudainement son ventre se contracter douloureusement. Se calant du mieux qu'elle put sur des rocher sortant du sol, elle ferma les yeux pour accoucher, seule ici... Au bout de longues minutes d'effort, un petit cri ce fit entendre. Non, pas un petit cri. Un hurlement! Au bord des larmes, la jeune femme cueillit son enfant qui était une petite fille. Elle reprit sa respiration et enroula le nouveau nez dans ses vêtement du mieux qu'elle put, tâchant de le calmer. Elle fut soulagée de constater qu'elle n'avait pas perdu trop de sang suite à cet accouchement. Maintenant, il fallait attendre. Il fallait être forte! Il fallait avoir du courage... Plus qu'un petit peu et ce serait finit. La nuit passa sous les hurlements des loups qui partirent aussitôt que le soleil se leva. Bien sur, l'astre brillant ne parvenait pas à percer entre les épaisses branches de cette sombre forêt, mais il faisait plus clair qu'un pleine nuit et cela était rassurant en quelque sorte. Encore fatiguée et faible de tout ce qu'elle avait pu faire d'impossible et impenssable cette nuit, elle se mit à marcher le plus rapidement possible vers un endroit qu'elle connaissait plus ou moins bien. Il s'agissait d'une petite maison, une ancienne grange, restorée par sa sœur. La jeune femme arriva finalement à la porte, à bout de force. Elle sentit un liquide chaud lui couler entre les jambes alors qu'elle pressé son bébé contre son seins avec désespoir. Ce liquide chaud n'était autre que du sang. La jeune femme sentit son cœur se serrer: l'accouchement avait fait des siennes plus tard qu'hier soir. Elle tambourina contre la porte jusqu'à ce qu'une femme vienne lui ouvrir. Elle avait des cheveux argentés et des rides commençaient à creuser son visage sévère et savant. Sa bouche, pleine de dents pourris, crachait une haleine de charogne. En reconnaissant sa sœur et la petite chose blotti contre elle, elle leva un sourcil. Désespérée, la mère tendit sa fille vers sa sœur à bout de bras. Cette dernière saisit le poupon avec délicatesse. Les sœurs n'échangèrent pas un mot, se comprenant d'un regard. Abandonnant son enfant nouveau né aux mains de sa tante, la jeune femme ne voulut pas rester ici plus longtemps, préférant finir sa vie loin de cet endroit...



Une enfance dans la sorcellerie....


Un petit papillon voltigeait de fleur en fleur. Il volait autour d'un jeune homme au milieu d'un grand prés verdoyant dont la terre était encore fertile. Les ailes colorés de la belle bête étaient magnifiques, se déployant gracieusement. Le jeune homme, qui était un prince, tendit la main vers la jolie bête. Mais avant qu'il ne puisse la toucher, un paysage rouge de sang se forma autour de lui. Il se trouvait dans son lit et des hommes lui saisissait les bras. On l'amena avec force jusqu'au dehors du palais. On lui fit lire de force toute une liste des ses pêché de prince capricieux et de voyou de bas étage. Le jeune homme, butté, ne voulut pas avouer ses fautes et il fut traité de sorcier. On le condamna au bûcher où les flammes le forceront a avouer ses pêchés. On l'attacha à un poteau et alluma le feu. À cet instant, à l'instant où les flammes s'élevaient dans l'air en léchaient les bottes du prince, un papillon bleu s'éleva dans le ciel, passa devant le prince avant de partir au loin... Il voulut lever une de ses mains ligoté vers lui mais les flammes l'emportèrent en enfer.

Les yeux lumineux d'Alyss s'ouvrirent brusquement. Elle s'était endormi sur le canapé défoncé du petit salon et le feu c'était éteint a présent. Posant les pieds sur le sol, la jeune fille poussa un soupir. Elle se regarda dans un verre salle qui trainait sur la table basse en chêne et lissa ses longs cheveux noirs. La jeune fille devait avoir treize ans tout au plus. Elle était reconnaissable surtout part ses souliers pointus et ses yeux lumineux qui changeaient parfois de couleur. Sa tante, Elizabeth, l'hébergeait depuis toujours à ce que Alyss se souvenait. Elle ne lui avait jamais parlé de ses parents et pour la jeune fille, c'était normal. Elle ne cherchait pas à comprendre. Mais ne croyez pas qu'Alyss, puisqu'elle était isolée dans une ancienne grange avec sa tante, était une petite fille ignarde et sotte. Non, loin de là! Elle en connaissait rayon sur les plantes qui servaient à guérir ou à empoisonner, et elle savait reconnaitre les baies ou les champignons vénéneux. Elle en avait appris un rayon sur la nature, les animaux, a se servir d'une arme et à se sortir de situations délicates. Alyss savait parfaitement se débrouiller seule et c'était ça la chose la plus importante! Car si jamais il arrivait quelque chose, on est seule par la suite! Elizabeth était un peu sorcière il faut l'avouer! Elle enseignait présentement une bien étrange magie a sa nièce: la magie du sang. Elizabeth, dans sa jeunesse, avait pratiqué la magie des ossements et la magie du sang. À présent, elle transmettait ses savoirs à l'enfant qu'elle n'avait pas put avoir étant sans compagnons. Alyss ne se plaignait pas de sa vie, contente de vivre tout simplement. Elle avait appris a ne pas ce laisser marcher sur les pieds par n'importe qui et surtout, elle était rusée et prenait souvent un malin plaisir à torturer de pauvres âmes. Elizabeth la laissait faire, plutôt satisfaite. Alyss, malgré son âge encore jeune, savait où elle voulait se rendre plus tard. Habitant entre la forêt lugubre et le lac Étouffant, elle savait bien qu'il y avait un monde par delà le lac et par delà la forêt! Elle avait entendu parlé du centre ville et elle contait bien partir d'ici un jour pour faire des siens là-bas et hanter un peu les lieux avec son esprit malin. Hé non! Alyss n'est pas une gentille jeune fille bien sage! Elle n'est attentive et paisible qu'avec sa tante, voyez-vous?

Un grattement se fit entendre dans les escaliers jusqu'à ce que Elizabeth arrive. Elle fit un ravissant sourire édenté à sa nièce: on avait dut lui arracher plusieurs dents véreuses au cours des dernières années. Elle posa une main chaleureuse sur l'épaule de sa nièce et elles prirent un fugace petit déjeuné composé de pain et de lait à moitié tourné. Habitué à peu de nourriture presque imangable, Alyss trouvait celui-ci plutôt bon. De toute façon elle trouvait souvent des racines sucrés dans le sol lorsqu'elle se promenait dans la forêt Lugubre. De temps à autre elle tombait sur des animaux sans défenses qu'elle tuait avec plaisir avant de s'abreuver de leur sang. Maîtrisant la magie du sang de plus en plus, Alyss pouvait se nourrir grâce à lui: c'était pratique! La jeune fille écouta les paroles de sa tante qui parlait de plantes encore inconnues d'une oreille distraite tout en pensant à son rêve. Le jeune garçon qui aimait tant les papillons... Il y en avait très très peu ici! Alyss en avait vu un une seule fois. Ce n'était pas très joli! Mais Tante Lizzy les adorait! Elle en avait capturé un qui trônait dans sa chambre sous une cloche de verre. Il ne tarderait sans doute pas a mourir puisque la vie d'un papillon est éphèmére! Le prince qui avait brûlé rêvait d'être un papillon. Son âme lorsqu'il fut mort, s'était elle incrusté dans l'esprit du papillon... Et si c'était le contraire tout ça? Et si c'était le papillon qui avait rêvé d'être le prince? Cela n'avait serte pas beaucoup d'importance mais tout de même... Des bruits de pas se firent soudainement entendre avec des cris de guerre... Elizabeth se tut et cracha sur le sol. Elle pesta en soupirant.

-Ma nièce, tu n'as que treize ans mais ici est la fin de ton apprentissage avec moi! Le plus beau des apprentissage est celui que l'on obtient tout seul! Comme on dit "On est jamais mieux servi que par soit même!". Je suis las de fuir, part te cacher dans la forêt Lugubre, les Habitants n'oseront pas entrer là dedans je pense!

Alyss comprenait. Beaucoup de fois sa tante avait du ce cacher des Habitants qui voulait la bruler vif et aujourd'hui elle en avait marre de se cacher. La jeune fille n'avait pas peur, elle eut un sourire carnacier ce qui la fit ressembler a un loup avec ses yeux qui passèrent d'un noir sans fin à une lumière brillante. Elle tourna les talons, emportant quelques maigres affaires, dont un poignard dont le manche était en os, et elle sortit par une fenêtre de derrière. Alyss courut aussi discrètement qu'une souris se cacher derrière le premier arbre de la forêt pour regarder. La curiosité est un bien vilain défaut mais des défauts tout le monde en a, surtout la jeune fille! Elle vit les Habitants jeter de lui et mettre le feu à la maison. Alyss aperçut l'ombre de sa tante libérant le papillon et restant débout au milieu de la pièce, digne. Les yeux lumineux de la jeune fille suivirent des yeux l'insecte qui s'envolait et elle eut un autre sourire carnacier.

-Était-ce le prince qui voulait être un papillon ou le papillon qui voulait être le prince?

Alyss tourna les talons sans trop de regret: la vie c'est la vie! Pas le temps de faire de deuil! Passons aux choses sérieuse! La vrais vie allait commencer! Ca promettait d'être amusant et plein d'action. Au file des années, la jeune fille, qui vivait dans la forêt Lugubre et la hanté quelque peu, se transforma légèrement. Proche de la nature, ses oreilles devinrent pointus et elle apprit l'agilité, la discrétion et une ouïe très fine. Elle était devenue ce qu'on appelle: une elfe. Pas peur fière, une fois grande, Alyss se dirigea vers le centre ville. N'étant pas très douée en matière de géographie, elle essayait d'éviter les coins peu fréquentable. Au début elle ne savait pas encore trop quel partie prendre. L'âge lui avait donné un peu de raison. Bien qu'elle aimait torturer les esprits des gens et s'abrever de sang, Alyss ne savait pas si arrêter lui était possible. Mais être un Hanteur était plus que drôle! Le plaisir c'était bien ça!

• Description mentale :

Citation :
Qui sur cette terre sera m'aimer assez? Qui sera sacrifier sa douce et paisible vie? Car il faut que l'on cesse de vivre pour moi, que l'on se noie dans les profondeurs de l'océan; pour qu'enfin, libérée de moi même, je puisse habiter une nouvelle vie. Mais je sais que si un jour je le rencontre, s'il existe réellement, celui qui sera me faire le don le plus précieux, je sais que ce jour là, seule, je pleurerais. Seule loin de mon corps, je pleurerais. Mon sang est comme le bon vin, il s'améliore au fil du temps. Mais à quoi bon? Car ce serait un caprice incensé que de vouloir ramener celui qui restera à jamais mon seul et unique amant des entrailles les plus inaccessibles de l'océan...

Vous l'avez sans doute compris, Alyss est quelqu'un de tourmenté. Est-ce pour cela qu'elle hante ces pauvres habitants? Est-ce pour cela qu'elle prend plaisir à faire du mal, avec son sourire sadique et ses yeux brillant comme des miroirs? Sans doute! Au milieu de nul part, perdu dans le tourbillon de ses pensées, elle ne sait pas quoi faire. Écouter son instinct et continuer à se servir de la magie du sang pour ensuite espérer être assez forte et revivre quelques temps, ou bien arrêter cela et pleurer? Alyss est peut-être un peu folle et voir très sadique mais son plus grand combat c'est son combat contre elle même. Mais ne croyez pas qu'elle est une petite fille faible et sans défense, elle a son caractère. Étant restée très proche de la nature et se transformant petit à petit en ce qu'on appelle une "elfe", Alyss a des avantages naturels.


• Description physique :

Les cheveux noirs, aussi sombre qu'une nuit sans lune, tombent jusqu'à la taille d'Alyss, formant des pointes fourchues en bout. Ses yeux ressemblent à des miroirs et ils brillent parfois d'une étrange lueur lumineuse et blanche. La plupart du temps il restes noire et luisant. De chaque côté de sa tête, deux oreilles pointus se dressent lui permettant d'écouter le murmure du vent et les plaintes des arbres. Portant des habits léger, pouvant se confondre avec le paysage, elle se déplace vite et presque sans bruit, tel un chat qui rôdent autour d'une maison de souris. Alyss est reconnaissable de par ses yeux mais également grâce à ses souliers pointus et ses longues chaussettes rayés. Si vous la croisez vous serez qui elle est. Ses mains, fines et faites pour étrangler les gens dans leur sommeil, lui servent à récolter le sang pour sa magie.

• Race : Elfe

• Groupe demandé : (X) Hanteur | () Tourmenteur | ( ) Habitant [cochez]

• Comment avez-vous connu ce forum? Je vient de faire un partenaire avec Break et j'ai trop aimé le forum! ^0^

• Pouvoir : Magie du sang. => La magie du sang permet, à la mort, de trouver assez d'énergie pour emprunter une autre enveloppe charnel mais seulement quelques temps. Elle peut aussi nourrir une personne qui la pratique en buvant simplement un peu de sang animal ou humain.

• Autre : Code validé

Vous concernant :
• Age : 15 ansi
• Niveau de RP : ( ) 1 | (X) 2 | ( ) 3 (1 = bon, 2 = moyen, 3 = mauvais; vous pouvez aussi parler en nombre de lignes)
• Présence sur le forum : Week-end à cause de la rentrée


Dernière édition par Alyss La Sanglante le Sam 28 Aoû - 21:55, édité 28 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kensaku Miura
Bras Droit de Melle Omamori


avatar

Bras Droit de Melle Omamori

Messages : 36
Date d'inscription : 13/08/2010
Age : 27
Localisation : Non loin de Mlle Omamori ou dans les ruelles sombres, à chercher des proies.
MessageSujet: Re: Alyss, on ne tourmente pas assez par ici... [Validé]   Sam 28 Aoû - 22:03

Bon et bien je pense que tout va bien! Je rappel juste de faire gaffe aux fautes, un texte sans faute est plus agréable à lire tout de même (: (bien sûr on peut pas toutes les éviter, j'en fait moi-même! T.T)

Je valide donc, tout est ok !
Bon jeu à toi =)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oblood.jimdo.com/
 

Alyss, on ne tourmente pas assez par ici... [Validé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Torment Town :: Hors RPG :: Présentations et Personnages Libres :: Présentations Validées-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit