AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



Le forum reprend du service !
Nous aurons bien besoin de vous pour le faire tourner à nouveau.

Un évent est en cours de préparation. Si je vous dis "magie" ...?

Un recensement est en cours pour les anciens :
ici

Partagez | 
 

 Sur le bord du lac sans retour (pv suzuran)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kyo Mizutsuki
Chef de la Résistance


avatar

Chef de la Résistance

Messages : 43
Date d'inscription : 22/08/2010
Age : 25
Localisation : sur un toit à observer les allées et venues des laquais des créatrices
MessageSujet: Sur le bord du lac sans retour (pv suzuran)   Lun 29 Nov - 12:04

Une nouvelle journée se levais sur la Torment town , comme à leurs habitudes , les rues désertes cachait toute l'activité qui grouillais à travers la citée tel le flux impétueux et irrégulier d'un torrent invisible.C'est dans cette routine presque monotone que Kyo s'éveilla.Comme toujours il avais finis par s'endormir sur son bureau , ensevelis sous une pille gigantesque de cannettes de jus de fruit en tout genre , de tasse de café et d'une multitude de papier sur lesquels était couché différente cartes de différent secteur , ainsi que différent plan d'attaque hypothétique contre les créatrices.

*Déjà midi ...!*

Se dit il après avoir jeté un rapide regard sur la pendule dont le balancier faisait inlassablement ses allées retours en chantant son éternel tic tac... Après un léger moment à resté immobile , Kyo se leva d'un bond de sa chaise , se dirigea machinalement vers l'entré du QG de la résistance , pris son manteau rouge et s'apprêta à quitter la pièce quant soudain , un de ses homme l'interpela .

"Hey chef , où est-ce que tu par?"

"T'occupe ! Dit au autres de faire leur ronde habituel et de laissé leur rapport sur mon bureau , en cas de problème tire une des fusée de détresse dans le tiroir de gauche."

Sur ses mots, Kyo poussa la lourde porte de l'immeuble de la résistance , et se mit en route sans dire un mots. Cette attitude pour le moins étrange de la par de jeune homme durais depuis maintenant quelques jours , tout les membre de la resistance savais que leur chef n'était pas dans assiette, mais aucun d'entre eux n'avais la plus petite idée de ce qui pouvais bien se passé dans son esprit.Le ciel aussi était inhabituel , puisque le ciel était exeptionelement dégagé un soleil radieux illuminait à travers la membrane de la bulle la ville du tourment , un temps digne d'un mois de juillet! Kyo avançais dans les rue deserte sans trop prêter attention à ce temps pourtant si rare ici , ne relevant les yeux que pour verifier de temps à autre qu'aucun sbires des créatrice ne patrouillais dans ce secteur.

Au bout d'une bonne heur , le jeune homme parvint finalement à sa destination: Le lac. Après avoir traversé un petit bois qui entourait l'ettendu d'eau , il atteint les berge du lac où trônait un grand arbre mort qui ressemblais à chêne ou un platane. Kyo s'installa donc sous cet arbre , et se laissa coulé contre son tronc. Après un petit moment d'inactivité , il sortit de la poche son manteau qu'il avais retiré quelques temps au par avant , une cannette de jus de fruit à la goyave qu'il avais emporté de la base et la sirota tout en lançant des cailloux dans l'eau. Celle-ci s'emblais s'ouvrir et se refermé sans un bruit ni éclaboussure pour retrouvé une forme plane et lisse semblable à un miroir. Quelque peut amusé par ce curieux spéctacle , le jeune homme poursuivis son petit jeu tout en sirotant sa cannette , le regard dans le vide.

_________________


dix des leurs pour l'un des notre !

- Devise de Kyo Mizutsuki.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzuran Omamori
Créatrice Mystérieuse


avatar

Créatrice Mystérieuse

Messages : 77
Date d'inscription : 01/07/2010
Age : 24
Localisation : Dans mon bureau ... au calme.
MessageSujet: Re: Sur le bord du lac sans retour (pv suzuran)   Dim 5 Déc - 16:56

[Désolée du retard ! Il faut que je m'y remette ... Je vais essayer de faire plus rapide la prochaine fois ... Et mieux, parce que là, c'est tout pourri tout de même.]

Suzuran Impératrice avait réussi à dormir cette nuit là. Enfin, elle avait apparemment essayé de se lever, c'était Kensaku qui lui avait dit, mais il l'avait recouchée, et elle s'était rendormie. Du sommeil ... Depuis combien de temps n'avait-elle pas dormi?

C'était déjà l'après midi. En forme, l'Impératrice décida de sortir. Comme à sa dernière excursion diurne, ce fut les habits de Kazuki qu'elle emprunta. Le pauvre … Si elle les jetait à chaque fois, il finirait par en manquer.

La jeune fille se dirigea vers sa salle de bain et s'habilla en garçon, puis se coiffa comme tel, enfin enfila son béret et sortit.

Le soleil caressa son visage. Le soleil ! C'était … c'était …


- Ne fais pas l'enfant, Suzuran. Ce n'est qu'un astre qui bientôt t'appartiendra.

Elle soupira.

Elle se mit alors à arpenter les rues, à les … hanter. Comme prévu elle ne croisa personne. Pas même des personnes de son côté. Elle en toucherait quelques mots à Saya. Si personne n'était dehors, qui « recrutait »? Qu'on ne lui dise pas que les gens étaient sur des travaux. Elle entendrait les cris, les ordres. Or le silence … était pesant.

La jeune fille se mit à chantonner et sa voix résonna contre les murs, loin, très loin. Elle ferma les yeux et continua à chanter en avançant. Reposer ses yeux … Comme si cette nuit n'avait pas suffit. Les autres nuits … pourquoi ne pouvait elle pas se sentir autre que fatiguée?

Elle soupira et continua à avancer. Elle sentait tout. Elle n'avait rien à craindre. Son chant alors ne se répercuta pas contre les parois de pierre. Elle ouvrit les yeux. Elle se trouvait à la lisière d'une forêt.

Elle s'y aventura. Elle n'avait pas peur. Elle était la Créatrice, après tout, elle était la plus puissante. Un sourire s'afficha sur son visage.

Elle marcha encore un long moment, en ligne droite, et finit par apercevoir de la lumière. Elle se dirigea vers celle ci et reparut à la lumière. Ce qu'elle vit la surprit. Un lac.

Un lac. Ici. Elle n'en avait aucune idée. Elle s'approcha tout doucement, sentant une présence. Ce n'était rien au début mais plus elle s'approchait, plus elle s'en rendait compte. Pendant ce temps, elle habituait ses yeux à l'inhabituelle lumière puis, après avoir regardé partout, elle distingua d'où venait cette présence. C'était apparemment un habitant, assis près d'un grand arbre. Un habitant, oui, car un Tourmenteur ou un Hanteur, même « banalisé », ne trainerait pas ici. Après tout, ils avaient du boulot … et ils savaient que s'ils se faisaient prendre … La jeune fille étouffa un rire.

Elle regardait le jeune homme au loin. Elle ne savait pas vraiment ce qu'il faisait, mais elle le voyait jeter quelque chose dans l'eau, à répétition. Celle ci s'ouvrait, comme une bouche s'ouvre pour avaler la nourriture, et se refermait. Aucun bruit. Aucun trouble de l'eau. C'était ... c'était … c'était très enrichissant, il fallait le dire. Elle eut un sourire sadique.

Suzuran Omamori, habillée en homme, s'approcha de ce jeune garçon, sure d'elle, prête à combattre s'il le fallait. Et toujours sans aucun mot.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://torment-town.forumsrpg.com
Kyo Mizutsuki
Chef de la Résistance


avatar

Chef de la Résistance

Messages : 43
Date d'inscription : 22/08/2010
Age : 25
Localisation : sur un toit à observer les allées et venues des laquais des créatrices
MessageSujet: Re: Sur le bord du lac sans retour (pv suzuran)   Dim 5 Déc - 23:40

Kyo continuait inlassablement à lancer ses cailloux au travers de l'étrange étendu cytoplasmique qui s'apparentait à un lac. Peut importe à la taille , le nombres ou la force avec la pierre était envoyé dans la surface bleu , le même scénario ce produisait inmanquablement : Elle était tout simplement absorbé , gobé par l'eau sans aucun son ni une seul goute à cotés , entrainé dans les profondeurs du lac.

*Sa doit être pratique pour faire disparaitre un corps...*

Finis par conclure intérieurement le jeune homme finissant les dernières gorgées de son jus de fruit.C'est alors qu'une étrange sensation s'empara de Kyo , une sensation qu'il ne lui était pas inconnue. Une sensation à la fois écrasante et réconfortante d'un pouvoir incroyable. Mais ce pouvoir semblais avoir deux cotés , comme si la personne qui en était le détenteur avais deux autres personnalité en lui. Plongés dans ses pensées , Kyo ne prêta plus attention que cella à cette energie , il se dit que sa devais surement être un habitant ou peut être un des soldats des créatrices? A vrais dire il s'en fichais complétement. Ce n'est que lorsqu'il sentit belle et bien une présence prêt de lui qu'il deigna tourné le regard dans la direction de la dite présence.

Bien que cella ne ce vit pas le moins du monde , le chef de la résistance fût plus que surpris de voir apparaitre devant lui un jeune garçons qui semblais plus jeune qui lui coiffé d'un béret sur la tête.

"Que est ce que tu fait là petit? Tu sait pas que c'est dangereux par ici, regarde."

Engagea Kyo par une voix à demi endormis avant de ce levé sa cannette vide à la mains.

"Tu vois ça , regarde la bien par ce que tu ne la reverra plus jamais!"

Sur ses mots , il lâcha l'objet en metale puis lui asséna un puissant coup de pied avant qu'il ne touche le sol. La cannette s'envola littéralement dans les air à une hauteur et une vitesse prodigieuse avant de retomber lentement à l'autre bout du lac où elle connue le même sort tragique que les nombreux petit cailloux jetés avant elle.

"Tu vois , voila ce que tu risque à trainer ici alors un conseille retourne en ville et trouve toi un endroit sûr où te cacher."

Fit il avant de s'écrouler à nouveau contre le tronc de l'arbre mort où il avais végété une bonne partie de la matinée , levant les yeux vers l'exeptionnel soleil qui brillait , Kyo s'étira de tout son long et soupirant bruillemment .

"Bon sang je tuerais pour une bierre." Lâcha il avant de ce tourné vers le jeune garçon dont il croisa le regard quelque instant , ce qui le fis presque immédiatement réagir...

"Dit moi petit t'en aurais pas une par haza... QUOI??!! RAN , je reconnaitrait ces yeux entre milles , pourquoi t'est là et surtout , QUE EST CE QUE TU FOUT HABILLER EN MEC?! tu m'espionne ou quoi?!"

Sursauta le jeune homme dans un ton qui mélangeait admirablement bien la surprise et l'agacement si typique de Kyo.

_________________


dix des leurs pour l'un des notre !

- Devise de Kyo Mizutsuki.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzuran Omamori
Créatrice Mystérieuse


avatar

Créatrice Mystérieuse

Messages : 77
Date d'inscription : 01/07/2010
Age : 24
Localisation : Dans mon bureau ... au calme.
MessageSujet: Re: Sur le bord du lac sans retour (pv suzuran)   Lun 6 Déc - 21:21

Suzuran Omamori n'avait pas cherché à dissimuler sa présence au jeune homme. Elle s'approchait de lui sereine, se disant que si elle devait le tuer, il serait une grande perte pour la beauté de ce monde... Mais elle, Créatrice, artiste, le rendrait bien plus beau encore. Il finit par se tourner vers elle ; elle en eut comme un malaise, qu'elle cacha. Quel était ce flash qu'elle venait de voir, d'entr'apercevoir? Elle essaya de s'en souvenir, n'y parvint pas : elle continua d'avancer, pas troublée comme un sou.

"Qu'est ce que tu fais là petit? Tu sais pas que c'est dangereux par ici, regarde. Tu vois ça, regarde la bien parce que tu ne la reverras plus jamais!"

Suzuran la regarda envoyer sa canette au loin, et elle rit au fond d'elle. Prétentieux … trop sur de lui … Si il savait l'étendue de SON pouvoir à elle … Elle resta silencieuse, sans bouger.

"Tu vois , voila ce que tu risques à trainer ici alors un conseil retourne en ville et trouve toi un endroit sûr où te cacher."

Suzuran le regarda s'affaler avec pitié. Pour qui la prenait elle, elle, l'Impératrice???

"Bon sang je tuerai pour une bière."

Il parlait pour rien et il continuait, c'était exaspérant. Suzuran, elle, n'avait rien dit. Le jeune homme leva les yeux vers le ciel.

"Dis moi petit t'en aurais pas une par haza..."

Ses yeux alors se posèrent sur elle et il eut une réaction des plus étranges.

"QUOI??!! RAN, je reconnaitrais ces yeux entre milles, pourquoi t'es là et surtout , QU'EST CE QUE TU FOUS HABILLE EN MEC?! tu m'espionnes ou quoi?!"

Là, Suzuran Omamori eut un petit moment de panique. « Ran » ? Comme dans « Suzuran »?? Elle qui pensait se présenter comme « Kyo »...

*FLASH*

- Chef …

*FLASH*

Elle venait de se voir, ou de se deviner plutôt, en pleine nuit, allongée apparemment, regardant le jeune homme. Alors c'était ça, ce qu'elle avait vu précédemment … Elle le connaissait? Et pourtant … Non, elle ne l'avait jamais vu. Elle en était certaine.

Mais alors … ça s'expliquait … un peu … Cette fatigue … Si elle était somnambule … qu'elle rencontrait des gens … Mais alors … comment se comportait elle avec eux?

Elle garda encore le silence une demi seconde et cligna plusieurs fois des yeux, comme pour revenir à la réalité. Elle le regarda alors et ouvrit la bouche, sans pourtant trop savoir ce qu'elle allait dire. C'était très rare, et voilà qu'elle se retrouvait ainsi devant un inconnu. C'était mauvais. Mauvais. Etait-il bon ou pas? Chef? Mais chef de quoi? Qu'est-ce qui les liait tous les deux? L'impératrice se sentait quelque peu perdue.


- Non je … te cherchais.

Et que dire d'autre? Il fallait faire attention, très attention …

- Mes habits? Je ne sais pas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://torment-town.forumsrpg.com
Kyo Mizutsuki
Chef de la Résistance


avatar

Chef de la Résistance

Messages : 43
Date d'inscription : 22/08/2010
Age : 25
Localisation : sur un toit à observer les allées et venues des laquais des créatrices
MessageSujet: Re: Sur le bord du lac sans retour (pv suzuran)   Jeu 9 Déc - 11:26

Kyo restait là à contemplé Ran qui semblais comme venue d'un autre monde puisqu'elle resta bouche bée à l'évocation de son nom , une etrange mimique qui n'échappa pas à Kyo , que lui arrivais il , étais-ce les effet de la fatigue chronique qu'elle trimbalais à chaque fois qu'il se voyait? Qui sait. Quoi qu'il en soit , il fallu plusieurs secondes à la blondinette pour enfin lâcher quelques mots , mots qui semblais confus et irrégulier.

*Mais que est ce quelle à ? *

Ce demanda Kyo observant toujours la belle. Quant elle eu enfin réussi à prononcer ses quelques mots , le jeune homme afficha pour la première fois une mine étonné. D'une part , elle le cherchait, pourquoi , était- il arrivé quelque chose de grave à la resistance au point qu'ils n'est pas put tirer la fusée de détresse comme leurs avait indiqué leurs chef? Peut à peut , l'inquiétude grandissait chez le jeune homme , au point qu'il ne se preocuppait même plus de la seconde phrase prononcé par Ran , stipulant qu'elle n'avais aucune idée de comment elle s'était retrouvé habillée et coiffée en garçon.

Kyo sauta alors sur ses jambes beaucoup moins léthargique qu'il ne l'était quelques secondes au par avant , Il pouvais aisément sentir son coeur cogné contre ses cotes dans sa poitrine à mesure que la vision d'horreur des corps inanimés de ses homme et du QG detruit de la résistance s'installait dans son esprit.

"Pourquoi tu me cherchais , il c'est passé quelque chose?!"

Demanda il d'un ton rapide et tranchant en empoignant les épaules de la jeune fille les mains crispées et légèrement tremblantes.. C'est alors qu'il distingua dans la regard de la jeune fille quelque chose d'inhabituelle , quelque chose de différent qu'il n'avais jamais remarqué dans leur precedente rencontres , cette lueur de détérmination et d'impériausité dans le regard , elle avais les yeux d'une reine , ou plutôt d'une despote.

N'y prêtent pas plus d'attention , Kyo détourna le regard des yeux de Ran une etrange expreçions sur le visage et attendis sa réponse , les muscles crispés prêt à s'élancer au moindre signe de danger pour les sien ,même s'il avais le désagréable sentiment que même en fonçant de toutes ses forces , il arriverais trop tard. Il tacha cependant de retrouver un tant soi peut son calme , s'il était arrivé quelque chose , elle serrais sûrement arrivée en hurlant ou quelque chose comme ça. Kyo se détendis donc légèrement pour retrouver son calme avais de finalement reprendre son mauvais caractère habituel.
"Excuse moi , je suis un peut sur les nerf en se moment , alors , qu'est ce que tu veut ?"




[désolé petit post pas terrible^^]

_________________


dix des leurs pour l'un des notre !

- Devise de Kyo Mizutsuki.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzuran Omamori
Créatrice Mystérieuse


avatar

Créatrice Mystérieuse

Messages : 77
Date d'inscription : 01/07/2010
Age : 24
Localisation : Dans mon bureau ... au calme.
MessageSujet: Re: Sur le bord du lac sans retour (pv suzuran)   Jeu 9 Déc - 13:43

[Et moi alors - -'"]

Le jeune homme que l'impératrice avait devant elle semblait paniqué à ce qu'elle avait dit. Elle aimait ça. Voir dans le regard des gens la peur … Qui était-il? Pourquoi une telle crainte? … Il lui fallait utiliser son pouvoir. Rester sans savoir ainsi n'était pas un bon point pour elle.

*Mais qu'est-ce qu'elle a ?*

Donc, ils se connaissaient. Apparemment, bien. Il n'arrivait pas à comprendre sa réaction; apparemment, elle n'était pas ainsi d'habitude. Il fallait pour Suzuran Omamori trouver dans les souvenirs de ce jeune homme comment elle se comportait. Ou plutôt comment … son … double? se comportait.

Tout en parlant, la jeune femme continuait de sonder l'esprit du garçon en face de lui. « Résistance ». « Chef ». « QG ». Avait-elle … avait-elle des contacts avec la Résistance? En était-il le chef ??? Le QG?? Il fallait qu'elle y aille … Oui, il fallait … Les tuer … Ou les réduire en esclavage … Où était-il? Il fallait que ce garçon la mène là bas.

Le jeune homme se leva, carrément paniqué maintenant, et la prit par les épaules. Cela brisa la transe de Suzuran, elle sembla se réveiller, ses yeux alors reprirent leur « teinte » habituelle.


"Pourquoi tu me cherchais, il s'est passé quelque chose?!"

Le jeune homme semblait réellement brisé. La tenant toujours par les épaules, il regarda ailleurs, puis fit de son mieux pour se calmer. Il y parvient, elle l'entendit dans sa voix.

"Excuse moi, je suis un peu sur les nerf en ce moment, alors, qu'est ce que tu veux ?"

Suzuran Omamori prit une profonde inspiration et posa ses mains sur celles qui étaient sur ses épaules. Elle les enleva doucement mais ne les lacha pas pour autant. Il fallait qu'il ait en elle une confiance la plus totale. Même si elle devait utiliser ses pouvoirs pour ça …

- Ne t'inquiète pas … Ne t'inquiète pas, tout va bien. Mais si tu as un doute nous pouvons aller vérifier …

Elle lui fit un demi sourire. Elle n'y était pas habituée, elle espérait néanmoins que ça paraisse naturel. Elle le regardait avec bienveillance, espérant que son pouvoir fonctionne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://torment-town.forumsrpg.com
Kyo Mizutsuki
Chef de la Résistance


avatar

Chef de la Résistance

Messages : 43
Date d'inscription : 22/08/2010
Age : 25
Localisation : sur un toit à observer les allées et venues des laquais des créatrices
MessageSujet: Re: Sur le bord du lac sans retour (pv suzuran)   Mer 2 Fév - 20:10

Alors qu'il était encore en état de stress intense , Kyo sentit les mains de Ran se pauser sur les siennes . Un petit choc semblable à une décharge electrique parcouru le jeune homme ce qui eu pour effet de le faire revenir sur terre. Ses yeux se levèrent alors vers ceux de la petite blonde pour se noyer littéralement dans les siens , c'était comme si les deux émeraudes qu'était les iris de la jeune fille absorbais le jeune résistant , comme ses pupilles était devenue des tourbillions l'emportant irrémédiablement vers le fond.

Ne t'inquiète pas … Ne t'inquiète pas, tout va bien. Mais si tu as un doute nous pouvons aller vérifier …


A cet instant précis , une étrange sensation envahis Kyo , de violent vertige ainsi qu'une migraine sent nom cognat dans sa tête . Cette sensation ne lui était pas inconnue , mais où l'avais il ressentit au par avant? Après quelques secondes ,les souvenir lui revinrent enfin. La bibliothèque , lorsqu'il avais rencontré cet étrange jeune homme , Matteo , mais que est-ce que Ran pouvais bien avoir en commun avec cette torture mentale? Tachant de reprendre ses esprits , Kyo repoussa le tronc sur le quel il s'était appuyé , la douleur était passé et les vertige aussi mais bizarrement un étrange sentiment demeurait dans l'esprit du jeune homme.

"Non , tu à raison , je leur est dit de tirer une fusée si quelque chose de grave devais arrivé . .. Allons nous en , je n'aime pas cette endroit!"

Conclue Kyo avant d'ouvrir la marche , il avais finis par conclure que cette soudaine migraine était sans doute due à cet étrange lac. Il poursuivis sont chemin silencieusement puis finis par dire

"Au fait , c'est la premiere fois que je te vois en plein jour , comment ça ce fait que tu sorte si tôt? "

_________________


dix des leurs pour l'un des notre !

- Devise de Kyo Mizutsuki.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzuran Omamori
Créatrice Mystérieuse


avatar

Créatrice Mystérieuse

Messages : 77
Date d'inscription : 01/07/2010
Age : 24
Localisation : Dans mon bureau ... au calme.
MessageSujet: Re: Sur le bord du lac sans retour (pv suzuran)   Jeu 17 Fév - 23:55

Suzuran scrutait le jeune homme pour en apprendre le plus possible sur lui. Il semblait rêveur; elle le réveilla. Quelle réaction … étrange. Il semblait tellement faible … Elle aurait pu si facilement le tuer … L'Impératrice se mordit l'intérieur de la bouche. Non ! Il était important. Enfin, important … il pouvait servir. Il était un jouet … un jouet entre ses doigts. Doigts qu'elle serra doucement, juste pour le tester.

"Non , tu as raison , je leur ai dit de tirer une fusée si quelque chose de grave devait arriver ... Allons nous en , je n'aime pas cette endroit!"

Suzuran grinça silencieusement des dents. Il faudrait patienter encore … C'était très difficile pour elle, qui avait tant l'habitude d'obtenir ce qu'elle voulait dans la seconde où elle le demandait … Et puis cette fatigue … Il fallait pourtant rester calme. Rester calme …

Rien que le dire lui permettait de se sentir mieux. Il fallait qu'elle transmette cet état au jeune garçon, il fallait vraiment qu'il lui fasse confiance … Si au moins elle pouvait avoir d'autres flash ! Si elle pouvait savoir d'autres choses !!! La jeune femme contenait des cris de rage exaspérés. Elle finit par se tourner et s'éloigner du lac, sans dire autre chose. Elle l'avait lâché et espérait simplement qu'il la suivait.

C'était apparemment le cas puisqu'il reprit :


"Au fait, c'est la première fois que je te vois en plein jour, comment ça se fait que tu sortes si tôt? "

Suzuran le regarda quelques secondes, incertaine de ce qu'elle devait répondre. Elle sortait la nuit, durant son somnambulisme, puisque le jour elle étudiait ce livre … Ce livre qu'elle avait d'ailleurs sur elle, au moment présent … On ne savait pas ce qui pouvait se passer durant son absence.

- C'est juste que … Nous ne devons pas être au mêmes endroits au même moment. Je ne suis pas … très … apte, en journée, vois-tu, je préfère dormir. Je me débrouille mieux la nuit.

Elle se tut. Elle en disait déjà bien trop. Elle pouvait si facilement se discréditer …

- Où veux-tu aller, alors? finit elle par demander.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://torment-town.forumsrpg.com
Kyo Mizutsuki
Chef de la Résistance


avatar

Chef de la Résistance

Messages : 43
Date d'inscription : 22/08/2010
Age : 25
Localisation : sur un toit à observer les allées et venues des laquais des créatrices
MessageSujet: Re: Sur le bord du lac sans retour (pv suzuran)   Mar 8 Mar - 13:39

Kyo avançais d'un pas hésitant , suivant à la trace le petite blonde encore sonné par l'étrange sensation ressentit tout à l'heur. Ce qui l'intriguait grandement d'ailleurs , puisqu'il avais était pris des même vertige quant Mateo avais envoyé une partie de son âme à l'intérieurs du corps du jeune homme.

*Essayait elle de lire dans mes pensées? Non , ça n'à pas de sens , pour elle ferrais un truc pareille?*

Tandis qu'il gambergeait ,Ran lui expliquait qu'elle preffèrait se reposer durant la journée , ses pouvoirs étant vraisemblablement plus efficasse de nuit.

"Tu n'arrivais pas à dormir alors?"

Conclue le jeune homme toujours à moitié dans les vapes , il se sentait étrangement faible en presence de la jeune fille , comme si toutes ses forces était drainées hors de son corps un peut comme lorsque ont est mordus par un vampire. Cet impression de faiblesse était des plus désagréable pour Kyo , lui qui était habituer à être en pleine possession de ses moyen face à n'importe qui , amis comme enemies , il se retrouvait faiblard et grogie , non vraiment , il n'aimait pas ça.

- Où veux-tu aller, alors?

Demanda finalement Ran .

Kyo hésita un long moment à répondre , il ne se sentait pas la force de retourner au QG tout de suite , aussi , il désigna une berge à l'oré du bois qui précédait le lac et finis par s'asseoir au bord de l'eau . Après un long , très long moment de silence , il finis par pauser une question des plus banales certainement pour briser la glace.

"Dit moi Ran , si tu vis pas au QG où tu te cache la journées? Avec tout ces pourris de laquait qui traine tu serrais pas en securité dans les rues."


(Voila , sorry si c'est pas terrible mais le boulo tue l'inspi XD)

_________________


dix des leurs pour l'un des notre !

- Devise de Kyo Mizutsuki.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzuran Omamori
Créatrice Mystérieuse


avatar

Créatrice Mystérieuse

Messages : 77
Date d'inscription : 01/07/2010
Age : 24
Localisation : Dans mon bureau ... au calme.
MessageSujet: Re: Sur le bord du lac sans retour (pv suzuran)   Jeu 10 Mar - 16:52

Suzuran Omamori marchait devant le jeune homme, Kyo, qui avait apparemment du mal à suivre. Il n'avait pas l'étoffe d'un Chef. Il semblait trop faible. Et il n'avait pas conscience du danger. Elle. L'Impératrice essayait de ne pas faire paraître ce qu'elle ressentait, ce qu'elle pensait, et elle y arrivait plutôt bien. Se « détendant » elle même, et les guillemets sont importants car jamais elle ne se le permettrait, elle essayait de faire passer ce calme à Kyo. Il avait l'air réticent à l'emmener au QG. Or il fallait qu'elle y aille ...

"Tu n'arrivais pas à dormir alors?"

La jeune fille fit une sorte de grimace qui, si Kyo l'avait vue, lui aurait paru très vraie, en même temps qu'elle laissait échapper un petit « hmm » et qu'elle haussait les épaules. Quand on n'a rien à dire, autant le faire bien. Ne pas réussir à dormir, Suzuran savait ce que c'était. Et vu les poches qu'elle avait sous les yeux, c'était crédible. Saloperie de livre … Fallait-elle qu'elle l'étudie encore, et encore, et toujours? Et pourquoi n'y trouvait-elle aucune réponse??

Kyo alla s'asseoir près de l'eau, une nouvelle fois. A quoi cela avait-il servi? L'Impératrice ne souhaitait pas le savoir. Ca lui importait peu, tout ça. Tout ce qui comptait, c'était le QG de la Résistance. La jeune femme voulait à tout prix qu'il la conduise là bas. Mais il sentait apparemment lorsqu'elle s'insinuait dans son esprit … Il fallait développer une autre tactique. Et elle venait exactement de trouver laquelle …

Suzuran prit place en face de Kyo. Silencieuse, le visage neutre, elle posait des yeux vides de sentiment sur lui. Elle voulait lui faire croire qu'elle était inquiète pour lui, l'inciter à s'ouvrir, à lui parler. Elle laissait le silence pesant s'installer pour préparer l'entrée dans son esprit. Il ne pourrait que l'y accueillir … Alors qu'elle allait enfin se mettre à parler, ce fut lui qui ouvrit la bouche. Suzuran retint un bruit agacé.


"Dis moi Ran, si tu vis pas au QG où tu te caches la journée? Avec tous ces pourris de laquais qui trainent tu serais pas en sécurité dans les rues."

L'Impératrice eut un petit rire. Elle n'eut pas besoin de le simuler. « Pourris de laquais » qui n'oseraient jamais la toucher, elle, la grande créatrice de ce monde … Ils étaient tous des pantins entre ses mains. Et lorsqu'elle y pensait, elle ne pouvait s'empêcher de laisser un sourire s'étaler sur son visage … Ce qu'elle fit.

Elle se rendit alors compte qu'elle était devant Kyo, qui ne devait pas comprendre. Alors très vite, elle se reprit. Elle avait toujours réponse à tout, toujours une réaction pour n'importe quelle situation. C'est alors que, le plus naturellement du monde, repensant à la vision qu'elle avait eu, elle lui répondit :


- Me ferais-tu des avances en me proposant ainsi de venir vivre avec toi?

En prime, elle évitait la question. Et s'il venait à la reposer, elle aurait quelque chose à répondre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://torment-town.forumsrpg.com
Kyo Mizutsuki
Chef de la Résistance


avatar

Chef de la Résistance

Messages : 43
Date d'inscription : 22/08/2010
Age : 25
Localisation : sur un toit à observer les allées et venues des laquais des créatrices
MessageSujet: Re: Sur le bord du lac sans retour (pv suzuran)   Jeu 16 Fév - 9:36

Le jeune homme restait immobile , les yeux fixés sur le miroir liquide de la rivière qui lui renvoyait une image légèrement floue de lui même. Bien que son corps soit ici , son esprit l'avais depuis longtemps quitté pour sortir de la Torment Town . Oui , c'était bien la seul chose qui était capable d'aller et venir aussi facilement en dehors de cette prison : L'esprit , et encore que...

Ran quant à elle , c'était plantée devant lui comme elle l'avais déjà fait de nombreuse fois au par avant. Cependant , cette fois quelque chose était diffèrent et ce n'était pas seulement le fait qu'elle se montre en plein jour! Non , en effet , durant les quelques secondes ou Kyo avais levez le nez de l'eau pour faire face au regard de la blondinette , il avais perçus quelque chose de différent dans ses prunelles , ou plutôt l'absence de quelque chose. Il n'eu cependant le courage ni même l'envie de pousser son observation plus loin trop absorbé par sa rêverie teintée de mélancolie profonde.

* C'est ton anniversaire aujourd'hui , et encore une fois je ne suis pas la pour te souhaiter, Pardon Yuka...*

Mais il fût soudainement sortie de ce moment de blues par la voix de Ran qui pris la parole sur le petit ton taquin caractéristique qui était le sien.

- Me ferais-tu des avances en me proposant ainsi de venir vivre avec toi?

Il eu comme un grand "DONG" dans la tête de Kyo , lui , elle , lui faire des avances vivre avec lui?!!

" Que .. ne.. Ne dit pas n'importe de quoi!"

Beugla littéralement le jeune qui avais entre temps piqué un phare monumental avant de tourner le dos à son interlocutrice croisant les bras sur son torse comme un gamin à la fois gêné et offusqué.
Il resta quelques secondes dans cette posture le temps que la moutarde qui lui était montée au pommette veuille bien redescendre un peut. A voir comme ça , il avais plus l'air d'un petit garçon que du chef d'un groupe de rebelles , si ses hommes l'avais vue comme ça , nul doute qu'ils se serais bien fendus la poire! Tachant de ne pas perdre totalement la face , Kyo repris son air bougon habituel tout en tentant de justifier sa question.

" C'est juste que... Comme les sbires des créatrices patrouilles continuellement les villes et encore plus depuis notre petite chasse de l'autre soir, c'est dangereux de rester isolée dans un coin et de ne sortir que la nuit. En plus , si tu te faisait repéré lorsque tu sort , l'un d'eu pourrais t'attraper et t'enmener comme cette nuit là ou ils pourrais te suivre discrètement et parvenir jusqu'à nous! Et puis , c'est toi qui à dit que tu voulais te rendre utile au sein du groupe , tu est peut être plus forte la nuit , mais les gars on besoins de soins de bandages de médicament et je peut pas gérer ça tout seul , en plus y'à très peut de filles aux Q.G et il semblerais que ta présence les motives un peut plus.."

Il marqua alors une courte pause , pendant laquelle une légère brise vint jouer avec les quelques mêche rebelles de sa chevelure de gai les agitant légèrement comme si c'était les aiguille d'un sapin , ou celles d'un hérisson selon comment on vois les choses.

Puis il tourna la tête pour croiser à nouveau le regard d'emeraude de sa protégée car oui il était bien obligé d'avouer que depuis leur rencontre , il l'avais en quelque sorte prise sous son aile. Affichant une mine courroucée qui était plus comique que menacente il finis enfin par lâcher.

"Et je ne t'ai jamais proposer de venir vivre avec moi en plus l'immeuble grouille d'autre personnes alors ce ne son en rien des avances!"

Sur se mots il fit de nouveau volte-face satisfait de son petit discourt du moins tentait il de s'en persuader .

* Bon sang , elle à vraiment le don de mettre dans des état pas possible celle là , non mais regarde toi mon pauvre vieux ta l'air de quoi là? T'es un chef brodel secoue toi les puces!

Quelques minutes passèrent et une nouvelle brise vint chatouiller les épine du chef-hérisson qui se rappela subitement de la question qui lui avais pausé quelques instants plus tôt.

"Bref , ça répond pas à ma question! Ou tu te cache en journée , t'es bien protéger au moins?


_________________


dix des leurs pour l'un des notre !

- Devise de Kyo Mizutsuki.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzuran Omamori
Créatrice Mystérieuse


avatar

Créatrice Mystérieuse

Messages : 77
Date d'inscription : 01/07/2010
Age : 24
Localisation : Dans mon bureau ... au calme.
MessageSujet: Re: Sur le bord du lac sans retour (pv suzuran)   Jeu 16 Fév - 12:14

" Que .. ne.. Ne dis pas n'importe de quoi!"

Suzuran rit en voyant cette réaction pathétique. Apparemment, ça avait fait son effet. Petit à petit, elle arrivait à le cerner, à se rendre compte de la relation qu'ils pouvaient avoir. Elle y allait à taton mais elle y parviendrait, il fallait qu'elle sache où se trouvait le QG ! La résistance détruite, il ne resterait plus que des misérables petits humains... Qui seraient ensuite réduits à néant ... Mais elle en retrouverait d'autres ... Elle agrandirait la bulle ... Elle en avait tous les pouvoirs ... Elle retint un sourire sadique.

Elle savait comment s'y prendre maintenant ... même s'il fallait user de la ruse et de la perfidie. Elle était Impératrice, tout de même.


" C'est juste que... Comme les sbires des créatrices patrouillent continuellement les villes et encore plus depuis notre petite chasse de l'autre soir, c'est dangereux de rester isolée dans un coin et de ne sortir que la nuit. En plus, si tu te faisais repérer lorsque tu sors , l'un d'eux pourrait t'attraper et t'emmener comme cette nuit là ou ils pourraient te suivre discrètement et parvenir jusqu'à nous! Et puis, c'est toi qui as dit que tu voulais te rendre utile au sein du groupe, tu es peut être plus forte la nuit, mais les gars ont besoin de soins de bandages de médicaments et je peux pas gérer ça tout seul , en plus y'a très peu de filles aux Q.G et il semblerait que ta présence les motive un peu plus.."

Suzuran réfléchit un long moment. "Une chasse"? "Etre suivie"? De quoi parlait il? Elle ne se souvenait pas. Mais elle semblait se rappeler que quelques jours auparavant, on lui avait parlé d'un carnage au milieu de la ville. Alors elle y avait participé? Elle avait tué les siens? Ils n'étaient ni très utiles, ni très forts, mais c'était quand même stupide. Il faudrait recruter ..

C'était quand même balot, participer à la perte de sa suprématie...


"Et je ne t'ai jamais proposer de venir vivre avec moi en plus l'immeuble grouille d'autres personnes alors ce ne sont en rien des avances!"

Il se retourna. Elle continua de se taire. Elle avait bien l'impression que c'était fini, mais ... si elle ne répondait pas, il finirait par parler à son tour, craquer ...

"Bref, ça répond pas à ma question! Où tu te caches en journée, t'es bien protégée au moins?"

Là c'était clairement une question. Il fallait répondre. Le ton de l'Impératrice était un peu sec, mais elle avait été un peu blessée dans son égo, alors sans se mettre en colère, il fallait le remettre à sa place.

- Je suis plutôt attristée que tu me considères comme une simple infirmière destinée à soigner les bobos des blessés, dit elle en dirigeant son regard sur le lac. De plus si tu ne m'invites pas à te rejoindre alors pourquoi passerais-je mes jours au QG? Non, vraiment, j'ai besoin de mes journées off. Et ne t'inquiète pas, je suis en sécurité, oui.

C'était clair, concis, suffisant. Et elle ne prenait aucun risque.

Elle reposa son regard sur le jeune garçon, scrutant le fond de ses yeux. Elle voulait en savoir le plus possible. Mais la fatigue faisait qu'elle en avait marre de jouer, elle voulait vraiment en finir, vraiment connaitre l'emplacement du QG. Saya, elle, aurait passé des heures à s'amuser avec lui, Saya... Elle ne se rendait pas compte de la chance qu'elle avait. Suzuran, elle, passait sa vie sur ce livre, qui semblait la vider de sa force même quand elles ne le lisait pas.

L'Impératrice ferma les yeux. Cet homme et "elle" semblaient être ... proches, il ne lui ferait rien de mal. De toute manière, elle le sentirait s'approcher de lui, et connaitrait ses intentions. Mieux, peut être même la prendrait-il en pitié et dans ce cas ... La jeune fille se retint de rire à la finalité de son plan.

Combien étaient-ils? Où étaient-ils? Elle cherchait dans ses souvenirs ...

FLASH. Se réveiller devant un immeuble en ruine. Mais ce n'était pas une aide.
FLASH. Kyo.
FLASH. Une main sur sa joue.
FLASH. Une indécision.
FLASH. Un combat.
Et tant d'autres en même temps. Mais aucun ne pouvait être réellement interprêté, c'était trop rapide.
FLASH. Un tunnel.

L'Impératrice retint un grand sourire.


- Et ... le tunnel, il avance?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://torment-town.forumsrpg.com
Kyo Mizutsuki
Chef de la Résistance


avatar

Chef de la Résistance

Messages : 43
Date d'inscription : 22/08/2010
Age : 25
Localisation : sur un toit à observer les allées et venues des laquais des créatrices
MessageSujet: Re: Sur le bord du lac sans retour (pv suzuran)   Jeu 16 Fév - 17:42



- Je suis plutôt attristée que tu me considères comme une simple infirmière destinée à soigner les bobos des blessés. De plus si tu ne m'invites pas à te rejoindre alors pourquoi passerais-je mes jours au QG? Non, vraiment, j'ai besoin de mes journées off. Et ne t'inquiète pas, je suis en sécurité, oui.

Ces mots résonnèrent dans la tête de Kyo , ils était froid , sec , précis , presque mécanique à tel point que s'en était presque effrayant. Complètement pantois ,le jeune homme la dévisageait littéralement , elle qui il y à seulement quelques nuits de cella disait vouloir faire tout son possible pour améliorer les condition de vie des résistants et les mener à la victoire, quitte à refuser qu'il la protège. Elle qui avais l'air si sensible malgré ça détermination n'était guerre plus qu'une poupée aux yeux d'émeraude et au coeur de glace , mais bon sang que lui était il arrivée?!

Il lui refit de nouveau face , elle plongea presque aussi tôt ses yeux dans les siens sans qu'il arrive à s'en détacher , Si d'ordinaire son regard était apaisant et agréable à contempler , il avais cette fois si un petit éclat étrange il se rappela alors la pensée qu'il avais eu la nuit dernière: *Elle à les yeux d'une reine , ou d'une despote..* Ce qu'il voyait dans son regard ne faisait de confirmer ses pensées . Une étrange sensation l'envahi , le temps semblais suspendu comme si la réalité elle même se distordait , Kyo se sentait comme une souris face à un serpent: à la fois fasciné et tétanisé, était-ce un de ses dons?

Quoi qu'il en soit , ce qui semblais avoir duré des heures pour le jeune homme ne tenait pourtant qu'en quelques secondes , Ran était toujours là , son air impérieux au visage sentant nettement qu'elle prenait peut à peut l'ascendant sur lui.

- Et ... le tunnel, il avance?

Au moins , elle avais l'air d'être la vrais Ran , durant un court instant Kyo pensait avoir affaire à un des sbires des créatrices , il avais même discrètement défait le bandage de sa main droite pour être prêt à bondir si necessaire, après tout il n'était pas le seul à être doué d'un pouvoir particulier , les hanteurs et les tourmenteurs en avais eux aussi il était donc probable que l'un d'eux ai pris l'apparence de sa subalterne pour tenter de le tromper, mais à ces mots il se ravisa et se contenta d'afficher un regard aussi affûté que l'était sa lame. Il transperçait littéralement la jeune fille des yeux , bien qu'elle semblais être son amie , elle n'avais rien de la petite blondinette volontaire et fragile qu'il avais l'habitude de cotoyer , aussi se montrait il plus méfiant à son égard.


"Ca va , j'ai continuer à creuser ses derniers jours , on à pausé les premières planches et creusés les premières galeries , bientôt on s'occupera de la galerie principale..."

Il tachait de rester vague à la fois pour s'assurer un peut plus de qui elle était mais aussi pour bien lui faire comprendre qu'il la trouvait louche.

_________________


dix des leurs pour l'un des notre !

- Devise de Kyo Mizutsuki.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzuran Omamori
Créatrice Mystérieuse


avatar

Créatrice Mystérieuse

Messages : 77
Date d'inscription : 01/07/2010
Age : 24
Localisation : Dans mon bureau ... au calme.
MessageSujet: Re: Sur le bord du lac sans retour (pv suzuran)   Jeu 16 Fév - 18:42

Ils se regardaient en chien de faience. Il se rendait compte de quelque chose ... mais comment agir? Elle ne trouvait aucun indice dans le peu de ses flashs. Un geste de tendresse? Impensable. Son autre elle était elle ... complètement différente? Mais si elle essayait et qu'elle se trompait ...

Tant pis. Si elle se trompait, elle le tuerait. Ce n'est pas comme si une vie humaine était importante ... L'Impératrice ferma les yeux, se prépara.


"Ca va, j'ai continué à creuser ses derniers jours, on a posé les premières planches et creusé les premières galeries, bientôt on s'occupera de la galerie principale..."

- Ah .. tant mieux ..

L'Impératrice rouvrit des yeux bien moins surs d'eux, ses sourcils étaient moins froncés, elle avait l'air plus faible. Elle soupira.

- Je viendrai vous aider ... lorsque j'aurais dormi ... Je suis fatiguée si tu savais ... Enfin ... désolée de t'embêter avec ça. Et toi, comment ça va? Combien de temps ça fait qu'on ne s'est pas vus? Je n'ai plus aucune notion du temps.

La jeune femme porta la main à son béret, l'enleva. Après avoir enlevé quelques pinces, ses cheveux tombèrent autour de son visage.

- Ah, ça fait du bien ... Puisque c'est toi je n'ai plus à me cacher ... n'est-ce pas?

Elle lui sourit.

- Je ne sais pas pourquoi cette mascarade. Je l'ai fait presque naturellement, comme pour me protéger ... Je ressemble vraiment à un garçon? Tu t'es laissé prendre, n'est-ce pas?

*Je t'aurais à l'usure ... J'augmenterai les fouilles, le nombre des Hanteurs et des Tourmenteurs, mais je vous trouverai ... et quand je vous aurai ... je les tuerai devant toi, les uns après les autres, pour te montrer à quel point tu es inutile et impuissant face au pouvoir des Créatrices ... *

Elle s'étira, ouvrit un peu la chemise empruntée à Kensaku, se massa le cou.

- Cette atmosphère est bien trop pesante ... pour dormir ... on ne sait jamais si quelqu'un va nous sauter dessus, on ne sait jamais si la nuit qui vient ne sera pas la dernière ... alors on préfèrerait en finir ... mais ... l'instinct de survie pousse à la lutte... ou la soumission. Comment tu fais pour tenir la pression?

Elle releva ses yeux émeraudes vers lui. Il avait du charme, de la prestance, oui. Mais pouvait-il être le chef? Oh, au pire ... il finirait par la conduire à celui ci, si ce n'était pas le cas.

La jeune femme se laissa tomber dans l'herbe, ferma les yeux. Mais il faut se méfier de l'eau qui coule ... elle était attentive à tout. Après tout, l'écholocation... c'était son truc.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://torment-town.forumsrpg.com
Kyo Mizutsuki
Chef de la Résistance


avatar

Chef de la Résistance

Messages : 43
Date d'inscription : 22/08/2010
Age : 25
Localisation : sur un toit à observer les allées et venues des laquais des créatrices
MessageSujet: Re: Sur le bord du lac sans retour (pv suzuran)   Jeu 16 Fév - 20:46

Encore une fois , les choses s'était totalement inversées. En espace d'un battement de cils elle était revenue , la Ran que Kyo connaissait et appréciait était revenue. Tout avais changé , tout jusqu'à l'atmosphère qui enveloppait ce petit lopin de terre sur lequel les deux jeunes gens se trouvaient , c'est si , peut à peut , l'écrasante pression qui reignait jusqu'à présent se retirai peut à peut.

- Je viendrai vous aider ... lorsque j'aurais dormi ... Je suis fatiguée si tu savais ... Enfin ... désolée de t'embêter avec ça. Et toi, comment ça va? Combien de temps ça fait qu'on ne s'est pas vus? Je n'ai plus aucune notion du temps.


C'est vrais que vue l'intensité avec laquelle elle utilisait ses pouvoirs , elle devait grandement souffrir de la fatigue. Mais en y repensant , elle était une telle obstinée , elle devais certainement user et abuser de ses dons chaque jours sans penser un seul instant au consequences que cella pouvoir avoir , un peut comme... Lui en fait...

Ca doit bien faire , une semaine peut être deux , moi non plus je n'ai plus trop la notion de temps en ce moment.

Ran poursuivis tout en enlevant son beret . Ses cheveux tombèrent comme une petite cascade dorée venant englobée son visage lui faisant retrouver toute la douceur qui émanait de celui ci.
A la voir comme ça , baignée par la lumière du soleil , elle avais quelque chose de divin ou plutôt d'angélique . Soulagé , le jeune homme ne put retenir un profond soupire , tout ce ci n'était en fin de compte qu'un mauvais rêve.


- Je ne sais pas pourquoi cette mascarade. Je l'ai fait presque naturellement, comme pour me protéger ... Je ressemble vraiment à un garçon? Tu t'es laissé prendre, n'est-ce pas?


Demanda elle alors qu'elle retirais les dernières pinces fichées dans ses cheveux. Il est vrais que son déguisement bien qu'assez simpliste marchait plutôt bien, mais pourquoi se travestir ainsi?

[color:47da= red] C'est vrais que si je t'avais pas regardé dans les yeux j'aurais surement continué à t'appeler petit! Avoua Kyo avec un petit sourire , le premier de la journée d'ailleurs !Mais pourquoi tu t'habille en mec pour sortir ? J'veut dire , ça cache ton identité mais ça te rend pas invisible pour autant.

Repris il alors qu'elle défaisait sa chemise exposant un peut plus son cou , Kyo détourna légèrement les yeux sans même s'en rendre compte. Elle repris alors la parole avant de se laisser tomber dans l'herbe qui semblais l'acueillir à bras ouvert comme pour lui offrir un matela naturel pour qu'elle puisse se reposer.

- Cette atmosphère est bien trop pesante ... pour dormir ... on ne sait jamais si quelqu'un va nous sauter dessus, on ne sait jamais si la nuit qui vient ne sera pas la dernière ... alors on préfèrerait en finir ... mais ... l'instinct de survie pousse à la lutte... ou la soumission. Comment tu fais pour tenir la pression?


Là , elle avais touchée une corde sensible . Lui , comment il faisait pour tenir le coup? A vrais dire il ne savais pas vraiment il ne s'était même jamais vraiment pausé la question et en y reflechisant , c'était certainement mieux ainsi car s'il y avais réfléchi il aurais certainement craqué. Kyo resta silencieux un long moment tout en se laissant lui aussi tomber dans l'herbe pour se retrouver au cotés de sa partenaire. Il resta muet pendant quelques instant puis finalement avec une voix des plus morne finis par répondre.

Tu sait , pour être franc , je ne sait pas vraiment comment je fait pour tenir , peut être que c'est parce que je doit à tout prix sortir d'ici et que ces créatrices me répugnes.Mais il y à autre chose..

Il marqua alors une pause et porta sa main droite sous ses yeux , l'examinant et la détaillant attentivement. Ce n'était pas beau à voir , celle ci arborais une couleur rouge vive avec des taches cramoisie par endroit , certaine partie n'était recouverte que d'une mince couche de peut translucide quant ce n'était pas des croutes de sang séché. Ses ongles quant à eux était aussi noir que la marque qui ornait le centre de sa main , un pentacle d'on les cinques branches était à présent pleines. Kyo se remémora les long entrainement qu'il s'était imposés ces derniers temps. En effet , depuis qu'il était tombé nez à nez avec l'une des créatrice et que celle-ci avais cruellement executés ses hommes. Il s'était mis en tête de devenir plus fort ce qui impliquait d'augmenter la puissance de ses pouvoir et de s'affranchir de cette limite de temps de trois minute. Creuser le tunnel avais était un bonne entrainement , chaque nuit alors que tout le monde était parti se coucher , il descendait à la cave tachant de creuser le plus loin possible. Il continuait et continuait encore et encore malgré la douleur sans nom qui l'avais submergé plus d'une fois. Toutes les nuit le bruit de fracas était s'accordait avec les hurlement de douleur du chef . Combien de fois avais il finis par s'évanouir à bout de force le bras réduit à l'état d'amas de chair sanguinolent et meurtrie? Certainement trop pour n'importe qui. Pourtant ses effort avais finis par payer , il contrôlait mieux sa lame ne gaspillais plus d'energie et avais triplé son temps de matérialisation. Mais il avais due payer le prix fort.

Ce flashback terminé , il pris une profonde inspiration et poursuivis.

" Tout ces gens , ils me soutiennent tous , homme , femme , enfant , il donne toujours tout ce qu'ils on pour moi ils son même prêt à risquer leur vie pour ça!

Peut importe les dangers ils son toujours prêt à faire de leur mieux et ils comptent tous sur moi pour les guider, alors je n'ai pas le droit de flancher!

Pourtant , parfois , je... J'ai peur... Si peur de ne pas être à la hauteur , de ne pas pouvoir être là pour les sauver comme cette nuit là ou encore de les envoyer droit au casse-pipe. J'ai des dizaines de vie entre mes mains ,c'est un poids immense , une pression totale chacun d'entre eux est comme un membre de ma famille , s'il leur arrivaient quelques chose par ma faute je..."


La voix du jeune homme avais changée , elle n'était plus vive et assurée comme à son habitude , mais tremblante et remplie d'émotion , n'importe qui aurais put le dire sans risque de ce tromper , Kyo prenait vraiment son rôle à coeur et tenais vraiment à ces soldat. D'un revers de main , il essuya une petite larme qui était parvenue à s'échappée d'une de ses paupières , c'était la première fois de sa vie qu'il se confiait ainsi à quelqu'un et bizarrement il n'imaginait pas d'autre personne que Ran pour cella.

Mais quant c'est comme ça repris ilJe me dit qu'il comptent tous sur moi et que je leur est promis que nous sortirions tous ensemble , après tout je suis le chef et un chef doit être fort port que ses soldat aillent au combat l'esprit serein. Alors je continuerais à me battre à leur cotés et je deviendrais toujours plus fort pour pouvoir tous les protéger et leur permettre de sortir de ce monde prison, et toi, tu viendra avec moi!

Il avais prononcé c'est mots d'une voix pleine de determination serrant fermement son poing sans même se soucier de la douleur , il restait là , étendu dans l'herbe à observer le ciel se rendant peut à peut compte que finalement ce n'était pas une si mauvais journée, du moins pour l'instant...

_________________


dix des leurs pour l'un des notre !

- Devise de Kyo Mizutsuki.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzuran Omamori
Créatrice Mystérieuse


avatar

Créatrice Mystérieuse

Messages : 77
Date d'inscription : 01/07/2010
Age : 24
Localisation : Dans mon bureau ... au calme.
MessageSujet: Re: Sur le bord du lac sans retour (pv suzuran)   Jeu 16 Fév - 22:55

L'Impératrice entend tout. Ses sens sont ultra-développés. Ses pas qui approchent, qui s'arrêtent. L'air qu'il fend auprès d'elle en s'allongeant à ses côtés. Il est faible. Il se laisse aller en croyant être près d'une amie. Alors que faire? Hmmm... Profiter, sans doute.

Tu sais, pour être franc, je ne sais pas vraiment comment je fais pour tenir, peut être que c'est parce que je dois à tout prix sortir d'ici et que ces créatrices me répugnent. Mais il y a autre chose..

Comme toujours Suzuran l'écouta parler.

"Tous ces gens, ils me soutiennent tous, hommes, femmes, enfants, ils donnent toujours tout ce qu'ils ont pour moi ils sont même prêts à risquer leur vie pour ça! Peu importe les dangers ils sont toujours prêt à faire de leur mieux et ils comptent tous sur moi pour les guider, alors je n'ai pas le droit de flancher! Pourtant, parfois, je... J'ai peur... Si peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas pouvoir être là pour les sauver comme cette nuit là ou encore de les envoyer droit au casse-pipe. J'ai des dizaines de vie entre mes mains, c'est un poids immense, une pression totale chacun d'entre eux est comme un membre de ma famille, s'il leur arrivaient quelque chose par ma faute je..."

Pathétique. Carrément pathétique. Quelle chance croyait il avoir contre les Créatrices? Ils étaient tous minables, ils avaient à peine des pouvoirs. Il était impossible pour eux de les vaincre. Suzuran se tourna sur le côté, de sorte à le voir, de sorte à faire durer le plaisir, le faire croire, et voir dans ses yeux la déception à la fin ...

Sa voix tremblait déjà, elle s'attendait même à le voir pleurer et ... mais ... oh ! Ca y était, la petite larme était tombée... C'était pitoyable! Suzuran prit un plaisir sadique à s'approcher un peu plus de lui, prenant le bras du jeune homme entre les siens, faisant tout de même attention à ne pas en faire trop. Elle referma les yeux, se sentant sortir du rôle, et utilisa son pouvoir pour que Kyo se sente le plus serein possible, l'incitant à continuer, à avoir confiance, mais sans ostentation. Elle se taisait toujours.


"Mais quand c'est comme ça, je me dis qu'il comptent tous sur moi et que je leur ai promis que nous sortirions tous ensemble, après tout je suis le chef et un chef doit être fort pour que ses soldat aillent au combat l'esprit serein. Alors je continuerais à me battre à leur cotés et je deviendrais toujours plus fort pour pouvoir tous les protéger et leur permettre de sortir de ce monde prison, et toi, tu viendras avec moi!"

Suzuran ne put retenir un sourire mauvais. Leur chef ! Elle tenait leur chef ! et il était là, à se confier dans ses bras .. C'était trop beau pour être vrai. Et pourtant ... Elle avait envie d'éclater de rire tellement elle était fière d'elle. Mais il ne faudrait pas mettre son plan à l'eau ...

Elle se serra un peu plus contre lui à sa dernière phrase.


- Tu y arriveras, je le sais, ne t'inquiète pas ... Et tu n'as pas besoin d'être fort avec tout le monde, tu sais ... je peux supporter les faiblesses que tu veux cacher. Comme maintenant.

Elle eut un petit rire. Bien qu'il soit en réalité sadique face à cette -normalement- indicible faiblesse, il passait aux oreilles de Kyo comme un rire naturel et mignon.

En fait, il était faible, et indigne de gouverner. Mais il était mignon et Suzuran lui aurait volontiers attribué une place dans son royaume s'il avait été de son côté. Malheureusement ce n'était pas le cas, mais ça pouvait s'arranger ... car c'était elle qui allait se faire une place. S'insinuer ... Mais pour cela ... il ne fallait plus que cette deuxième partie d'elle revienne. Et elle avait sa petite idée sur comment faire, même si ses heures de sommeil allaient encore diminuer ...

D'ailleurs il fallait bien l'avouer l'Impératrice commençait sérieusement à perdre ses forces. Elle se détacha de Kyo avec un petit "Oh ! Pardon" gêné et reprit sa place à côté. Ses yeux scrutaient le ciel, son monde, mais avaient du mal à rester ouvert. Sa mission devenait périlleuse, à tout moment elle pouvait se discréditer. Ca ne lui plaisait pas ... pas du tout. Il faudrait ruser si ça devenait trop dangereux.

Le chef de la Résistance ....

Elle garda le silence un très long moment. Lui même ne répondait pas. Suzuran, à bout de patience et surtout de force, se tourna vers lui.


- Hey?

Aucune réponse. L'Imératrice se releva à demie et vit que ses yeux étaient clos, sa respiration posée, il dormait. Enfin. C'était sa chance. La jeune femme se leva doucement et s'éloigna un peu, non sans créer une sorte de bulle protectrice autour du chef de la résistance. Il ne fallait pas que des abrutis de Hanteur ou de Tourmenteur le tuent alors qu'elle venait juste de le trouver!

Elle savait bien que le laisser n'était pas la meilleure idée qui soit, mais elle était bien trop fatiguée pour continuer ce jeu. Si elle s'endormait, cette Ran allait faire surface et faire foirer tout le plan.

L'Impératrice était perturbée. Elle ne pensait pas qu'elle pouvait mener une double vie. Et si Saya l'apprenait, elle se débarasserait sans doute d'elle. Car Suzuran était une menace maintenant ... Il fallait que personne ne le sache. Personne, sauf ...

La Créatrice rentra le plus vite possible, sans fermer les yeux. Qui savait ce qui se passerait si elle le faisait? Elle pénétra dans l'immeuble et monta jusqu'à sa chambre, fit appeler Kensaku. Celui ci arriva bien vite.


- Kensaku, donne l'ordre à tout le monde de ne me déranger sous aucun prétexte. Lorsque ce sera fait, viens t'enfermer avec moi dans cette chambre et ne me quitte des yeux sous aucun prétexte.

Il y avait quelque chose dans ses yeux qui laissaient percevoir qu'il y avait un problème. Kensaku hocha la tête, ne dit rien, comme toujours, et obéit. Suzuran, quant à elle, alla se changer et se coucher, son bras droit assis dans un fauteuil non loin d'elle. Il savait tout et se taisait.

L'Impératrice regarda le plafond de sa chambre pendant un long moment, malgré la fatigue, avant de réussir à s'endormir.

Depuis combien de temps cela n'était il pas arrivé?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://torment-town.forumsrpg.com
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Sur le bord du lac sans retour (pv suzuran)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sur le bord du lac sans retour (pv suzuran)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Torment Town :: Torment Town : En dehors :: Lac étouffant-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Mondes parallèles